Premier système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre en Chine

Publié le : Last updated:

Premier système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre en Chine

Un garde devant la tour de refroidisement d’une centrale thermique à Beijing en Chine © AFP PHOTO/GOH CHAI HIN

La Chine vient de révéler le fonctionnement de son premier essai de marché du carbone qui concernera 638 entreprises à Shenzhen. Celles-ci représentent 38 % des émissions de gaz à effet de serre de la ville. Sa mise en place va débuter le mois prochain, rapporte le Guardian le 22 mai et pourrait s’étendre à d’autres secteurs comme les transports, les usines et les entreprises de construction. Avant 2014, 6 autres expérimentations de marché d’échange de quotas de pollution seront lancées. Et d’ici à 2020 ou 2025, un tel système d’échange de crédits carbone pourrait être étendu à l’ensemble de la Chine. Li Yan, responsable de Greenpeace pour le climat et l’énergie en Asie, explique que ces mesures vont de paire avec la réduction de la pollution de l’air, problème majeure en Chine : « avoir une stratégie à moyen-terme et préparer les années suivante est cohérent avec les intérêts du pays ainsi que les priorités économiques et sociales. » Avec sa rapide croissance économique, la Chine est devenue le premier émetteur de gaz à effet de serre au monde et fait face dans de nombreuses villes à une importante pollution de l’air due aux usines et aux centrales au charbon.

Media Query: