Mettre un alligator dans son moteur

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Bientôt de la graisse d’alligator dans les moteurs américains ?

Un alligator dans une rivière de Floride © AFP PHOTO/Stan HONDA

Des chercheurs de l’université de Louisiane se sont intéressés au potentiel de la graisse d’alligator pour fournir un biocarburant. D’après leurs expérimentations en laboratoire, ils sont parvenus à convertir 61% de la masse de la graisse d’alligator en un carburant liquide. Ce dernier a une efficacité énergétique proche à 91% de l’essence. « Les alligators sont élevés pour leur peau et leur viande mais leur graisse finie dans les décharges, remarque le professeur d’ingénierie chimique Rakesh Bajpai. En plus, ils ne sont pas menacés », écrit le New York Times du 17 août. L’extraction de cette graisse, dont près de 7 tonnes finissent en décharge tous les ans en Louisiane, permettrait de produire 4,74 millions de litres de carburants ainsi que du glycérol, une substance chimique utilisée dans les médicaments ou les cosmétiques.

Media Query: