Délocaliser ses émissions de gaz à effet de serre

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Délocalisation des sources d’émission de gaz à effet de serre

Des containeurs sont posés sur un quai du port autonome de Marseille (PAM) © AFP PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Plus du quart des émissions de gaz à effet de serre serait dû à la production de biens destinés au commerce international. Entre 1990 et 2008, les rejets de CO2 issus de la production de biens manufacturés destinés à l’exportation sont passés de 4,3 milliards de tonnes à 7,8 milliards de tonnes, selon une étude du groupe de recherche Cicero, publiée dans la revue scientifique PNAS. Ainsi, 26% des émissions de proviendraient de la production de bien destinés aux exportations d’après cette étude qui couvre 57 activités économiques dans 113 pays, rapporte le site de la BBC le 25 avril. De plus en plus d’experts plaident donc pour que ce phénomène soit mieux pris en compte. Glen Peters qui a conduit cette étude, déclare : « On entretient une sorte d’illusion et de délire autour des réductions des émissions de gaz à effet de serre dans les pays développés. Il ne s’agit pas vraiment de réductions si tous les pays se contentent d’acheter et de faire venir de l’étranger ce qu’ils produisaient auparavant chez eux. »

Media Query: