Les espèces endémiques de la Réunion hautement menacées

Publié le : Last updated:

L’ïle de la Réunion près du Piton de la Fournaise- Copyright AFP Photo

La faune endémique de l’île de la Réunion est en danger, rapporte le site Actu-Environnement. Selon la liste rouge nationale des espèces menacées d’Outre-mer du comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), reptiles, insectes, oiseaux, poissons et mammifères souffrent de l’activité de l’humaine. Comme le gecko vert de Bourbon, un petit lézard, victime de la dégradation et de la fragmentation de son habitat forestier. Comme le tuit-tuit, un petit passereau victime des rats et des chats introduits par les populations. Ou comme le Salamide d’Augustine, un papillon en danger d’extinction, affecté par la raréfaction du bois d’ortie, sa plante nourricière. Les mammifères sont eux aussi en passe de disparaître, comme la baleine à bosse ou le renard volant. En eaux douces, même problème : un tiers des poissons et près de la moitié des macro-crustacés sont menacés, principalement par la surpêche et les aménagements de rivières qui gênent leur migration.

Media Query: