Comprendre Copenhague : 6,4°C en plus

Publié le : Last updated:

hausse temperature climat comprendre

A quoi ressemblera le monde si nous continuons sur un mode « business as usual », c’est-à-dire sans rien changer à nos habitudes ? Le produit mondial brut pourrait être multiplié entre 10 et 26 fois d’ici 2100, par rapport à 1990. Et ainsi progresseront nos émissions de gaz à effet de serre. Mais comment exactement ?

Explorant les futurs possibles, une trentaine de scénarios ont été imaginés et regroupés en quatre familles principales : A1, A2, B1 et B2. Les deux premiers sont établis sur une croissance économique rapide, avec un monde plus globalisé en A1 qu’en A2. Les deux derniers imaginent une croissance plus lente, plus soucieuse de l’environnement, avec là encore des options plus globalisées en 1 qu’en 2. A partir de ces hypothèses, les chercheurs calculent les émissions de gaz à effet de serre, en concluent la concentration des gaz dans l’atmosphère et donc la température moyenne, la montée des eaux, l’évolution des précipitations…

Les choix énergétiques jouent un rôle primordial dans ces scénarios. Si des technologies plus « propres » permettent d’utiliser moins d’énergie –elles sont dites plus efficaces- ou d’émettre moins de gaz à effet de serre –elles sont dites moins carbone-intensives– cela influera sur l’évolution. Ainsi, la famille A1 est divisée en 3 pour illustrer différentes options : A1FI (prédominance des combustibles fossiles), A1T (majorité de combustibles non fossiles), A1B (équilibre). Et les prévisions de réchauffement climatique global moyen s’étalent de +1,4°C à +3,8°C pour A1T et de +2,4°C à +6,4°C pour A1FI à la fin de ce siècle. Soit du simple au double, approximativement.

Il n’y a pas que l’économie qui compte : les facteurs démographiques, sociaux et politiques jouent également leur rôle et ont été pris en compte. Ainsi, si la population compte 15 milliards d’humains en 2100 plutôt que 7 milliards, si elle croît rapidement plutôt que lentement, cela augmentera considérablement les émissions. Ces scénarios correspondent donc, en dernière analyse, à autant de choix de société.

Martinière.

Media Query: