Vendredi 19 mars : une marche mondiale pour le climat avant une marche nationale


Vendredi 19 mars, nous sommes tous et toutes appelés à descendre dans la rue pour participer à la grève mondiale pour le climat.
Cette marche mondiale pour le climat est née d’un mouvement qui a débuté en août 2018. Greta Thunberg, alors âgée de 15 ans, s’était assise devant le parlement suédois tous les jours de classe pendant trois semaines, pour protester contre le manque d’action face à la crise climatique. Greta avait alors relayé ce qu’elle faisait sur Instagram et Twitter. Des camarades l’ont rejoint puis très vite le mouvement Fridays For Future est né et est devenu un mouvement planétaire. Chaque vendredi, jusqu’au début de la crise sanitaire, le mouvement a fait descendre dans la rue les étudiants et les lycéens pour faire entendre leur voix face à la crise climatique qui menace leur future. Pour cette marche mondiale pour le climat, la branche française du mouvement, Youth For Climate, recense des défilés dans 35 villes de France. Ce mouvement rassemble maintenant tous ceux qui veulent que les enjeux climatiques soient mieux pris en compte par les politiques publiques.
La marche mondiale du 19 mars est une première étape avant la marche nationale du 28 mars, la marche pour une vraie loi climat.
En France, la loi dite « climat et résilience » va bientôt être portée à l’Assemblée nationale. Le président Emmanuel Macron, initiateur de la Convention citoyenne pour le climat s’était engagé à reprendre et soumettre aux législateurs les propositions qui en résultaient. Rappelons-lui cet engagement, les 27 et 28 mars prochains en rejoignant une marche près de chez vous ; vraieloiclimat.fr
La Fondation GoodPlanet est signataire de l’appel pour une vraie loi climat. La Fondation porte le désir d’avoir un projet national ambitieux en faveur du climat.

Ecrire un commentaire

Les bergers et agriculteurs afghans affamés par le changement climatique

Lire l'article