Une recette sucrée GoodPlanet ça vous dit ?


Le gaspillage alimentaire se retrouve souvent là où on ne l’attend pas. Épluchures de fruits et légumes, eau de cuisson ou marc de café, tout peut se réutiliser avec un peu de créativité !

Partout sur la planète, on raffole du café: apparu au 17e siècle sur nos tables, les Français en consomment aujourd’hui 5,4kg par an et par habitant. Les plus mordus se passionnent même pour le type de grains (Robusta et Arabica étant les plus répandus et utilisés), la provenance (30% du café vient du Brésil), ou encore les méthodes de torréfaction utilisées.

Si sa consommation s’est démocratisée, le café reste un produit exotique à fort impact environnemental.
Sa culture intensive utilise massivement les engrais et aggrave la déforestation en remplaçant la forêt primaire par des monocultures faiblement ombragées donnant de meilleurs rendements, ce qui épuise les terres. Les étapes de transformation de la fève en boisson sont elles-aussi extrêmement polluantes, car elles nécessitent énormément d’eau (environ 140 litres d’eau sont nécessaires pour obtenir une tasse) et d’énergie, sans parler des déchets occasionnés, comme les dosettes, l’emballage ou les gobelets, tous encore faiblement recyclés.
Enfin, comme tout produit tropical, le café fait souvent le tour de la Terre avant de couler onctueusement dans notre tasse préférée: au total, entre la production, la torréfaction et le transport, son empreinte carbone s’élève à 4,98Kg pour 1 kilo de café !

Réduire le gaspillage alimentaire, ce n’est pas manger des épluchures, c’est mettre en place de nouvelles habitudes.
Réfléchir à la deuxième vie, troisième ou quatrième vie d’un aliment, c’est découvrir de nouvelles recettes, astuces ou usages qui utiliseront au maximum son potentiel. Réutiliser le marc de café, c’est une bonne manière d’utiliser jusqu’au bout un produit exotique. A partir d’un simple ingrédient, vous obtenez du brownie, un super gommage pour le corps, un déboucheur de canalisations ou de l’engrais pour vos plantes… Pas mal pour du marc de café destiné à être jeté !

Ingrédients – pour  1 gros brownie (12 parts environ) :

Pommes: 500g
Marc de café: 90g
Eau: 4 cuillères à soupe
Sucre de canne foncé (muscovado, rapadura, ou vergoise): 200g
Sucre de canne blond: 50g
Chocolat: 250g
Cacao en poudre: 50g
Farine: 120g
Huile: 15cl
Noix: 60g
Sel: 2 pincées

Les étapes:

1. Laver et couper les pommes en petits morceaux, en gardant la peau si elles sont bio
2. Les mettre dans une casserole avec l’eau et le marc de café. Recouvrir d’un couvercle, et faire cuire à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à ce que les pommes soient réduites en compote.
3. Pendant ce temps, dans un grand saladier, mélanger la farine avec l’huile, le cacao, les sucres, et le sel.
4. Lorsque la compote est prête, retirer la casserole du feu et verser la préparation dans un mixeur. Mixer pour rendre la préparation homogène.
5. Ajouter ensuite le chocolat en carré au mélange pommes-café dans la casserole encore chaude, plaque éteinte, et mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit fondu, puis laisser refroidir.
6. Ajouter ensuite la préparation pommes-café dans le grand saladier, et bien mélanger au fouet. Ajouter les noix concassées en gros morceaux et mélanger une dernière fois.
7. Verser la pâte dans un moule rectangulaire recouvert de papier cuisson huilé
8. Faire cuire 30 minutes à 180°c, et laisser tiédir avant la dégustation

Ecrire un commentaire

Changement climatique et "défis sécuritaires" au menu du sommet du sud de l'UE à Athènes

Lire l'article

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article

Pierre René, amoureux des glaciers pyrénéens et son monde perdu

Lire l'article