Surpêche ? Mais what the fish ?


Le saviez-vous ?

? 1% de la flotte mondiale est responsable de 50% de la capacité de pêche mondiale.

?En 75 ans, les captures ont été multipliées par 9, pêche et aquaculture confondues.

? Sans protection de leur cycle de renouvellement, certaines espèces disparaîtront.

? Cette surexploitation prive les populations locales de ressources vitales.

Pour préserver les populations de poissons, nous pouvons

? Supprimer ou diminuer la part de poissons dans nos assiettes,

? Préférer les espèces locales comme la dorade, le mulet ou le rouget,

? Favoriser les méthodes de pêche non invasives comme la pêche en casier ou à la ligne.
? Pour connaître les espèces menacées et l’impact des différentes méthodes de pêche téléchargez l’appli « Planète Océan » (disponible pour Android et iOS) ou rendez vous sur le site de l’association BLOOM

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Michel CERF

    Hélas tant qu’il restera un poisson dans l’eau il sera traqué , on le constate dans nos rivières comme dans les océans .

    • Méryl Pinque

    De toute façon, autrui ne se mange pas.
    Eh oui, l’éthique de base commence par ne pas manger l’autre !
    C’est dire si l’espèce humaine est engluée dans la barbarie, pour ne pas avoir encore compris ça.

Corse: les pompiers récupèrent des résidus d'hydrocarbures sur une plage

Lire l'article