Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Session de remue-méninge avec la Fondation GoodPlanet »

COY21

COY21

L’équipe de la Fondation GoodPlanet participe à la COY 11 qui se déroule du 26 au 28 novembre prochain au Parc des expositions de Villepinte (Pavillon 8). Cette conférence a pour but de réunir plus de 5000 jeunes en amont de la COP21 afin de participer à la construction du monde de demain.

Pour participer nous aussi au mouvement, nous animons un atelier « Remue-Méninges » sur le thème de l’alimentation et ses enjeux sur le climat : « Qui a dit que les jeunes étaient les rois de la malbouffe? Échangeons, Débattons, Imaginons une autre alimentation ! ». Cet atelier aura lieu le jeudi 26 novembre prochain à 18h15, à l’espace Inspiration, salle 9.

On vous attend nombreux et enthousiastes !

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Sylvia Hecker

    La consommation excessive de viande est une des plus importante cause de gaz à effet de serre, elle est absurde parce qu’il faut 10 kilos de protéines végétales pour faire un kilo de protéines animales, elle est injuste parce qu’elle consomme les végétaux des pays peu développés pour fournir en viande ceux qui les sont , elle est néfaste pour la santé et enfin elle provoque la mort de 60 milliards d’animaux terrestres et 1 000 milliards d’animaux marins par an , élevés sans le moindre respect pour leurs impératifs biologiques les plus élémentaires et tués dans des conditions intolérables , dans l’omerta la plus totale. Sylvia Hecker

    • Francis

    Sauf dans le cas du tourteau de soja et des autres légumineuses que nous pouvons manger nous même,le mot protéine ne convient pas pour la matière azotée végétale.En nutrition animale on utilise les mots « azote soluble » pour désigner les nitrates,ammoniaque,urée,amines,acides aminés libres qui constituent la matière azotée de l’herbe.Cette matière azotée est associée aux sucres produits par la photosynthèse par les microbes de la panse des ruminants pour assembler leurs protéines qui sont digérées ensuite par ces ruminants pour produire le lait et la viande. Quand en hiver l’énergie est apportée par l »ensilage de maïs,qui est de l’énergie solaire en conserve,l’azote soluble y est mélangé sous forme d’urée,de vinasse de distillerie,d’ensilage d’herbe.Sans cet azote soluble,le maïs ne peux pas être digéré.Depuis que le prix du tourteau de soja est devenu prohibitif et grâce à la généralisation de la ration complète mélangée,il a pratiquement disparu de l’alimentation des vaches,boeufs et taurillons. Donc,à moins que vous vous mettiez à manger de l’herbe,il est faux de dire qu’il faut 10 kg de protéines végétales pour produire 1 kg de viande rouge. Il faut 10 kg d’azote soluble,nuance.
    Une partie de cet azote soluble repasse dans le fumier.Il est plein de microbes qui mangent cet azote pour fabriquer leurs protéines..Les mouches viennent pondre sur le fumier pour que leurs larves mangent ces microbes.C’est leur nourriture naturelle.Ces larves,les vers à queue, sont ensuite mangées par les poules qui viennent pour cette raison gratter dans le tas de fumier. Les poules utilisent donc les protéines de ces larves pour produire et pondre leurs oeufs. Et nous, nous mangeons les oeufs. Donc Sylvia,si vous voulez court-circuiter la nature,vous pouvez manger des protéines animales sous forme de vers à queue. Quand on dit qu’à l’avenir les humains mangerons de plus en plus d’insectes,ces insectes ne seront pas élevés dans la merde,mais ils seront nourris avec de l’azote soluble,directement ou indirectement.C’est le cycle de la vie.

"Complet" : saturés, les refuges face à l'abandon massif des chiens et chats

Lire l'article

"Je vais mourir sous cette chaleur" : Athènes confrontée à une nouvelle canicule

Lire l'article

"Notre patrie brûle" : en Sibérie, des bénévoles au front des feux de forêts

Lire l'article