Refuser, réduire, réutiliser : comment faire respecter votre STOP PUB ?!


📰 Les imprimés non sollicités représentent 30kg/an/hab de nos 580kg total de déchets. Le STOP PUB, soutenu par les pouvoirs publics et les collectivités locales, permet de lutter contre ces déchets. ♻️ Comment faire s’il n’est pas respecté ?

L’association Zero Waste France nous conseille :
1) Identifier les enseignes fautives (celles qui ne respectent pas votre STOP PUB).

 

2) Rendre la pub aux commerçants et leur rappeler aimablement que la présence du STOP PUB indique que l’on ne souhaite pas recevoir leurs publicités, et que son non-respect représente une infraction.

 

3) Contacter la société de distribution. Si cela persiste, vous pouvez leur envoyer une lettre de signalement (exemple de courrier type sur : https://www.zerowastefrance.org/stop-pub-courrier-faire-respecter/ )

 

4) Interpeller les marques sur les réseaux sociaux avec une phrase simple et une photo, en identifiant la marque avec des mots clés type #stoppub #zerodechet #infraction.

 

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Bousquet

    Bonjour, Je pense que les publicitaires n’ont jamais pris conscience que « la pub » vante les mérites (ou pseudo-mérites) de produits qui peinent à faire leur preuve. Quant à leur efficacité, leur robustesse, leur longévité.
    Prenez un exemple simple : Avez vous vue une publicité de marques de référence? Moi, Pas…. Alors oui, ces produits sont classés « de luxe ». Mais, ils n’encombreront jamais nos boîtes (jadis aux lettres). Trouvez moi une pub de Dupont, de Rolls, de Rolex et autres Burburry…. Ils n’ont pas besoin de martellements médiatiques pour se faire un nom, gage de qualité. Pour ma part, je n’ai pas les moyens d’acquérir ces derniers. Mais? Attaché au beau, à la valeur des gens et des choses (bien faites comme le font des gens-compagnons) je trouve que le monde qui m’entoure est fascinant. Il suffit de le regarder. Pas besoin de se l’approprier. C’est là, sans doute le début du bonheur que de l’apprécier.

Le chef de l'ONU s'alarme de voir les droits humains "pris d'assaut"

Lire l'article

Virus de la tomate: risque important de propagation par les jardiniers du dimanche (Anses)

Lire l'article