Quelques chiffres concernant le gaspillage vestimentaire !


Ce mercredi 9 janvier, les soldes ont démarré en France pour six semaines. Le moment idéal pour se remémorer quelques chiffres sur le gaspillage vestimentaire.

Tout d’abord, 56% des Français s’interrogent sur la nécessité des soldes avec les promotions qui se multiplient tout au long de l’année. par ailleurs, la conscience des Français par rapport à l’impact environnemental de ce mode de consommation est grandissant.

Le secteur textile a perdu en 2018 15% de sa valeur, cela s’explique par deux principales raisons. Premièrement, 60% des Français achètent moins de vêtements par contrainte budgétaire, alors que 40% serait sensible à l’enjeu écologique.

En effet, la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde et les chiffres du gaspillage vestimentaire sont impressionnants. Par exemple, en 2017, Burberry avait avoué brûlé pour 28m£ d’invendus.

Une loi est prévue courant 2019 pour interdire aux marques de jeter ou brûler les vêtements invendus. Cette loi pourrait ressembler à celle concernant le gaspillage alimentaire qui oblige les grandes et moyennes surfaces à donner les invendus à des associations caritatives.

Des associations comme « Rien de neuf » mettent en place des structures favorisant l’achat de produits de seconde main ou de do it yourself afin de limiter au maximum l’achat de nouveaux produits.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Unsold

    En France le gaspillage vestimentaire est bien pris en compte par les marques, l’objectif est de réduire dans un premier temps le nombre de collections afin de pallier à la fast fashion et de mieux générer toute la chaîne des invendus en magasin. La startup Unsold souhaite répondre à cette problématique en mettant à disposition les invendus directeurs au niveau du magasin et de gérer toute la fin de vie des invendus afin de mieux répartir les dons et de diversifier les canaux de distribution locaux.

L'été 2020, le plus sec depuis le début des mesures, selon Météo-France

Lire l'article