Projection-débat Watt the Fish (26/10/19)


  • 15h30

Les pêcheurs artisans vont-ils bientôt disparaître de la mer du Nord ? La pêche électrique, technique diaboliquement efficace des pêcheurs industriels néerlandais, menace la survie de la petite pêche. L’association Bloom s’attaque en 2017 à une montagne : l’interdiction de la pêche électrique en Europe. Aux côtés du pêcheur anglais Paul Lines et du Français Stéphane Pinto, Bloom organise des manifestations dans les ports, mobilise les médias, dépose des plaintes…

Jusqu’à ce soir de février 2019 où tout bascule et l’UE annonce l’interdiction de la pêche électrique dans ses eaux pour 2021…

Pendant près de deux ans, Dorian Hays et Emerick Missud ont suivi le combat contre la pêche électrique. Ils vous amènent dans les couloirs du Parlement européen, là où travaille Bloom pour porter la voix de la protection de l’environnement contre les lobbies de la pêche industrielle. Mais l’histoire de Watt the Fish, c’est aussi dans les ports de pêche qu’elle s’écrit. A Boulogne-sur-Mer, à Dunkerque ou encore à Lowestoft en Angleterre, les pêcheurs artisans comme Stéphane Pinto ou Paul Lines essaient de garder le cap et de transmettre un métier à la prochaine génération. Confrontés à une chute dramatique des stocks de poissons, ils ont rejoint le combat de Bloom contre la pêche électrique.

La projection sera suivie d’un échange avec Laetitia Bisiaux, consultante pêche électrique chez Bloom et Dorian Hays et Emerick Missud, réalisateurs du documentaire.

Pour obtenir vos billets (gratuit)

Événement Facebook

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Meryl Pinque

    C’es la pêche en soi qu’il faut abolir.
    Les poissons sont des êtres sentients, qui ne sont pas là pour être tués et finir dans nos estomacs.
    Puisque nous pouvons vivre sans tuer, pourquoi tuer ?
    Assassiner des animaux simplement parce qu’on aime le goût de leur chair et celui des produits de leurs corps n’est pas un argument ni une justification du massacre à l’oeuvre.

    #GoVegan pour les animaux, la planète et notre santé.

    • Michel CERF

    La pêche industrielle est une catastrophe comme toutes les autres activités industrielles , l’artisanat est la seule méthode raisonnable et respectueuse de l’environnement . Les animaux sont des êtres sensibles , cela n’empêche pas qu’ils se dévorent entre eux , c’est la loi de l’équilibre de la nature , les félins , les oiseaux , les reptiles , les poissons carnassiers sont ils des assassins ? La santé humaine nécessite un minimum de protéines animales contenant les nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme ( calcium , zinc , vitamine B12 ect. Pour les animaux , la planète et notre santé : 80¨% de végétaux et 20% de produits animaux au maximum .

    • Michel CERF

    Sylvie sera sûrement d’accord avec moi !

    • Michel CERF

    Pardon , je voulais dire Sophie .

Climat: Biden affiche ses ambitions, le monde applaudit le retour de l'Amérique

Lire l'article