Incendies en Australie, suivez la situation

Partir à l’aventure en vélo solaire, ça n’a pas de prise !


Réaliser 1500 km en 15 jours à la force des mollets… et du soleil ? Ils l’ont fait  !

Le vélo électrique a de plus en plus de succès mais comment le recharger le plus proprement possible ? Les participants du Sun trip ont la réponse !

Des inventions ingénieuses pour se balader plus loin, sans polluer !

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Merci à GP de montrer à homo sapiens grâce à cette petite vidéo que l’énergie électrique développée par un panneau solaire voltaïque sous la forme d’un courant continu et non alternatif peut être directement utilisée pour fournir de l’énergie mécanique. Ceci vu que les moteurs électriques à courant continu disponibles dans l’industrie permettent d’assurer des régulations complexes compatibles avec l’entraînement du compresseur d’une pompe à chaleur. Ils ont en effet prouvé ces capacités de regulation avec les équipements industriels de coupe a la volée par nature extrêmement complexe et précis.

    Ce type de chaîne énergétique permettrait assurément de favoriser l’autoconsommation de l’énergie solaire voltaïque et de nous libérer en bonne partie du nucléaire et de son réseau existant. Et ceci en simplifiant la chaîne énergétique: il n’y aurait plus d’onduleur

    je ne suis ni juriste ni homme de loi mais j’ai conscience qu’un brevet peut être interprétée comme un titre de propriété. Pour cette raison je crains que son détenteur ne soit habilité à interdire aux tiers l’exploitation de son invention et du procédé industriel correspondant. Ceci certes pendant une durée limitée dans le temps mais vu l’urgence et aussi la nécessité de faire simple je me demande si Goodplanet ne pourrait pas intervenir à ce sujet auprès d’un organisme comme l’INPI

    j’ai eu l’occasion d’améliorer des brevets mais je vois me vois mal à 83 ans me lancer dans une telle opération