« Paris se meurt de la voiture », Yann Arthus-Bertrand réagit sur l’affaire des voies sur berges


Yann Arthus-Bertrand réagit après la décision du tribunal administratif d’annuler la fermeture à la circulation des voies sur berges à Paris le 22 février 2018.

« Face à la pollution de l’air, on vit dans le déni : quand on voit le nombre de morts qu’elle provoque dans le monde et en France, c’est notre rôle, en tant que citoyens, de réagir. Le confort n’est pas de continuer à vivre dans des villes polluées. »

« Paris se meurt de la voiture. »

Une interview à retrouver sur Paris.fr .

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • naef

    Comment est il possible de contacté Yann Arthus-Bertrand pour lui proposer un projet a but écologique.

    • Christian

    L’espèce Humaine est la seule qui en toute conscience va à sa perte
    Seule l’homme Moderne à un impact souvent irréversible sur son environnement !
    Merci à YAN
    Essayons de montrer tous ceux qui agissent positivement au quotidien .
    Regardez « sel de la Terre  » de Sebatian Salgado, tous les Films de Yann Arhus Bertrand ,Lisez Pierre Rabi (faites votre part au quotidien)
    Et bien d’autres qui chaque jour décident qu’il est possible …
    Bien à vous tous qui montraient les chemins

    • Brisavoine

    Si on compare le bilan carbone de Yann Arthus-Bertrand avec celui du banlieusard moyen obligé de prendre sa voiture pour aller bosser, on verra l’hypocrisie de ces grands bourgeois qui se permettent de donner des leçons aux autres sans faire eux mêmes ce qu’ils prêchent pour les autres.

Malgré des améliorations, les pays européens échouent à répondre aux critères de qualité de l’air préconisés par l’OMS

Lire l'article

25 Novembre : flambée des violences envers les femmes à l'ombre du coronavirus

Lire l'article