NéoPlanète : Et si la vie ne tenait qu’à un… arbre ?!


Les_arbres_centenaires_du_parc_de_Bercy_à_Paris-1024x706

Selon une étude parue dans la revue médicale Nature, vivre à proximité des nos amis les arbres serait très bénéfique pour la santé. Cela réduirait même le risque de maladies chroniques comme l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires ! Et si notre santé se trouvait entre l’arbre et l’écorce ?

Les chercheurs de l’Université de Chicago ont questionné 32 000 habitants de la ville de Toronto, au Canada, pour étudier leurs niveaux de bien-être. Ils ont ensuite pris des photos satellites de leur lieu d’habitation, avec une idée derrière la tête : établir un lien entre l’épanouissement et l’environnement. Ils voulaient ainsi observer le nombre d’arbres qui les entourait. Après avoir intégré les facteurs de risque comme l’âge, les revenus et le niveau d’éducation, les scientifiques ont fait une découverte impressionnante. Ils ont pu déterminer que vivre en présence d’au moins dix arbres dans un pâté de maisons suffirait à améliorer l’état de santé ressenti de ses résidents, et diminuerait l’obésité, le risque d’hypertension ou d’hyperglycémie.

Les conclusions de cette étude viennent confirmer les résultats d’une enquête réalisée par les chercheurs de l’Ecole de médecine de l’université d’Exeter au Royaume-Uni. Publiée en 2014 dans la revue scientifique Environmental Science & Technology, elle démontrait que vivre à proximité d’une zone urbaine pourvue d’espaces verts est bénéfique pour la santé mentale. Quand on vous dit que la reforestation ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt…

Source : NéoPlanète

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    Et une raison de plus de traiter de criminels ceux qui ont lancé le projet de Sievens qui a mené, outre à la mort d’un opposant, qui avait raison, à la destruction de milliers d’arbres. Les irresponsables du projet Sievens, tout comme ceux du projet Roybon, qui a lui aussi mené à la destruction d’arbres, doivent donc être envoyés croupir en taule pour le restant de leurs jours..
    Quant aux juges ignobles qui ont autorisé le projet d’aéroport de NDDL, un sort identique devrait leur être réservé….si le chantier démarre et que des arbres sont abattus.

    • Petitalot

    « Et si la vie ne tenait qu’à un… arbre ?! » on le sait ça ! Il faut juste le crier très fort dans les oreilles des multinationales qui pillent – entre autres – l’Amazonie. Il y a aussi une démarche de tout un chacun dans l’achat. Diminuons cette course à la consommation du futile. Le bonheur est ailleurs !

    • Petitalot

    C’est quoi ça ? Vous faites le tri dans les commentaires…

    • Moâ

    Pas besoin de grandes études pour en arriver à cette conclusion. La verdure, les arbres nous sont indispensables. Malheureusement, en dehors des projets scandaleux et médiatiques, pas plus loin que dans ma petite ville, j’assiste impuissante à l’abattage de grands et beaux arbres pour des tas de raisons : bétonnage à outrance, arbres « dangeureux » :si,si, il y en a qui peut-être un jour, éventuellement, auraient une probabilité, selon certaines conditions météo elles aussi, « éventuelles », de tomber. Alors face à un risque aussi non avéré, on coupe. Et puis aussi, on coupe pour avoir la vue mer, pour pouvoir avoir une piscine propre, pour pouvoir griller au soleil. Personnellement, moi, je plante, pour avoir de l’ombre fraiche, des feuilles mortes qui font de l’humus, pour respirer, ou tout simplement, pour le plaisir de regarder un arbre changer au gré des saisons. Mais certains me regardent de travers ! (des humains, pas les arbres)

En Espagne, le lynx sauvé de l'extinction par un programme d'élevage en captivité

Lire l'article