#maplanète : la solution de Yann Arthus-Bertrand : « manger moins de viande »


© France Info

La 21ème Conférence Climat se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. France Info appelle dès maintenant à la mobilisation pour proposer, tous ensemble, des solutions concrètes et lance le label #maplanète. Tout au long de l’année, le Comité Climat France Info, composé de journalistes de la rédaction et d’experts, décernera le label #maplanète à des actions, idées et événements initiés ou diffusés par France Info.

Yann Arthus-Bertrand, président de la Fondation GoodPlanet et membre du Comité Climat France Info appelle à une initiative que l’on peut faire en tant que citoyen. Il propose de « manger moins de viande », car l’élevage émet entre 15 à 20 % de gaz à effet de serre.

14 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    C’est une évidence. L’élevage rejette en effet un redoutable gaz effet de serre : le méthane. Bien plus redoutable que le CO², par molécule émise dans l’atmosphère, sous l’aspect du réchauffement climatique.
    Les députés français pourtant, ces inconscients, non seulement n’ont pris aucune mesure quand le sujet a été évoqué devant eux, il y a quelques mois, mais en plus, ils ont osé en rire, ce qui est une preuve de leur incompétence totale et absolue. Tous ces rieurs de députés ignares, devraient avoir été, en bonne logique, renvoyés d’office de l’Assemblé Nationale.
    Ainsi encore, l’affaire du barrage de Sievens, où le ministre Cazeneuve se retrouve complice d’un crime, mais c’est un autre aspect de ce scandale de Sievens, s’inscrit parfaitement dans cette problématique, puisque les récoltes plus abondantes, mais hors de prix, espérées de l’irrigation, devaient permettre des récoltes de maïs plus conséquentes, maïs ensuite, normalement destiné à l’élevage. C’est donc là exactement le contraire de ce qu’il fallait faire, il faut au contraire réduire partout et donc aussi en France, les cultures de maïs destiné à l’élevage, et réduire de même les importations de soja destiné lui aussi à l’élevage, soja transgénique en plus, circonstance lourdement aggravante, comme de maïs lui aussi génétiquement trafiqué et donc fondamentalement néfaste à la santé, ce que de puissants lobbys agricoles tentent de masquer en agissant en sous main à divers niveaux, dont celui du législatif.
    Il y a de plus un énorme gaspillage par l’élevage,qui nécessite, pour passer des protéines végétales aux protéines animales, cinquante protéine végétales pour obtenir au final une seule protéine animale. Et production de viande en plus, infestée de produits phytosanitaires, d’antibiotiques et au final consommation de cette viande, fondamentalement mauvaise pour la santé.

    • Alquier Catherine

    Solution très simple, bonne pour la santé et le porte monnaie en plus.
    Tous ensemble………

    • HOARAU

    C’est une très bonne solution mais pour beaucoup de personnes manger moins de viande c’est très difficile voire impossible

  • Cher ami,
    J’ai lu votre préconisation concernant la viande et j’y souscris sans aucun problème à cause d’une aversion récente – 2 à 3 ans-, et de préoccupations écologiques. Ayant exercé pendant des décennies en gastro-entérologie, je n’ai jamais été persuadé, en dépit de la culture dominante, des bienfaits de cet aliment. Je suis certain que on peut avoir une alimentation équilibrée qui l’exclut.
    Cordialement
    Dr Edmond Simeoni

    • Vielliard

    J’ai eu droit à la pub de Pizza Burger avant de voir l’interview de Arthus-bertrand 😉
    Bravo GOOD Planet !!
    Vous pouvez vous aussi faire mieux avec vos annonceurs !

    • carole

    Vous pouvez aussi devenir végétarien / végétalien. Pas juste en manger moins mais pas du tout. Il y a beaucoup de possibilités végéts, vous serez surpris par les choix. On peut aussi manger simplement.
    Rendez-vous service et explorez les options. Le bonheur à votre porte.

    • Francis

    Plus d’élevage? Eh bien tout ce qui reste de pâtures va être labouré!!!!!

      • holhol

      Mieux vaut qu’ils soient labourés dans le cadre d’une agriculture respectueuse plutôt que d’en faire une terre morte et inerte suite aux élevages intensifs et leurs dégats

        • Francis

        Cette remarque démontre surtout votre incompétence en matière agronomique.Les observations scientifiques démontrent que c’est sous les prairies intensives qu’il y a le plus de vers de terre.
        Deuxièmement, dans une agriculture respectueuse des sols,on ne laboure pas!Tapez sur Google: »agriculture de conservation » ou « Frédéric Thomas » et vous verrez.
        L’élevage bovin permet d’utiliser les sols humides,pauvres,en pente,en altitude et surtout permet de maintenir le bocage.

          • cseg

          Plus d’élevage à viande ne signifie pas forcément plus d’élevage du tout !!… l’élevage de vaches (ou autre) pour la production de lait est certainement moins consommateur de protéines car il ne vise pas à ‘engraisser’ le bétail, notamment si on priorise plus les brebis ou chèvres que les vaches ; et cela remplit toujours bien la fonction d<>.

            • cseg

            (suite) — désolé pour la troncature — [..] et cela remplit toujours bien la fonction –je cite– d’ utiliser les sols humides,pauvres,en pente,en altitude et surtout permet de maintenir le bocage.

    • Sylvie

    Et les paysans, de quoi vont ils vivre??

      • Damien

      On se recycle comme on peut

    • Damien

    Végétarien depuis 2008, je suis surveilleant dansun abattoir de veaux. Et ce qui est choquant c’est le gaspillage d’eau utilisé chaque soir pour nettoyer le sang ou les morceaux de chair qui traîne un peu partout…

En Espagne, le lynx sauvé de l'extinction par un programme d'élevage en captivité

Lire l'article