Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Adaptons nos achats au fil des saisons !


14

Découvrez l’un des conseils de notre campagne La Solution est dans l’Assiette, aujourd’hui adapter sa consommation en mangeant des fruits et légumes de saison.

TOMATES EN HIVER, GARANTIES EFFET DE SERRE !

Les fruits et légumes sont comme les JO d’été et d’hiver : ils ont leur saison ! A part si vous résidez sous les tropiques, vous ne nagez pas toute l’année, n’est-ce pas ? Pour les fruits et légumes de votre assiette, cela devrait être la même chose.

La tomate, par exemple, ne pousse pas en hiver. C’est un légume – ou un fruit, le débat fait rage – d’été. Pourtant il semble qu’en hiver, une grave épidémie sévisse chez nous : les fringales de tomates farcies. Alors pour satisfaire ces envies fantaisistes, des tomates sont importées par avion ou produites localement, mais sous des serres chauffées qui consomment beaucoup, beaucoup d’énergie.

En résumé, pour arriver jusqu’à nous, un fruit importé hors saison par avion consomme pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison. Et puis le voyage l’épuise, c’est pas très sympa. De son côté, la tomate produite localement, mais hors saison (donc sous serre), génère 20 fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate locale produite au bon moment de l’année! Cette tomate farcie a un drôle de goût, non ?

Certes, attendre l’hiver pour déguster des clémentines et l’été pour se délecter de fraises est un peu douloureux, mais le plaisir n’est-il pas décuplé par l’attente ? Voilà toute la différence entre les gens qui vivent toute l’année sous les cocotiers et les autres, ces derniers savourent sans doute mieux le bonheur d’enfiler leur maillot quand arrive l’été !

Sources : www.ademe.fr

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Renaud

    J’ai fait mes courses ce matin dans une grande surface où, les fruits exotiques ou non, viennent
    du monde entier.
    Les ananas du Costa Rica, pays vert et vertueux qui prétend à la neutralité carbone. Comment fait-il?
    Les montagnes de Kiwis de Nouvelle Zélande.
    Les pommes du Brésil et les poires du Chili.
    J’ai acheté de la pomme bien française.
    S’il y a autant de fruits du bout du monde, c’est qu’il y a autant d’acheteurs pour les consommer.
    Il y a peu d’espoir pour que les choses changent.
    Claude

      • JANINE

      100 % d’accord avec vous. Habitant la banlieue sud-est de Paris, à l’endroit où les H.L.M. ont poussé comme des champignons, il y avait des champs où poussaient les petits bois, le blé, etc . des petits jardins, deux fermes.
      J’ai TOUJOURS privilégié les fruits et légumes de saison, sauf les oranges et mandarines quand elles viennent d’Espagne, au grand dam, même de ma mère qui voulait me faire plaisir en achetant des fruits hors saison de temps à autre.
      J’ai travaillé avec de jeunes techniciens (j’ai 73 ans aujourd’hui) et j’ai fait un test en leur demandant à chacun quelles étaient les saisons : de haricots verts, tomates, pêches, etc …. Réponse : j’sais pas. Pour eux c’est toute l’année, pas seulement en hypermarchés , mais également sur les marchés. J’ai d’ailleurs posé la question à un jeune vendeur quand je ne voyais pas la provenance de ce que j’ai acheté : réponse : DE RUNGIS.
      Au-delà de l’anecdote, je trouve intéressant de faire des jardins pédagogiques dans les écoles. On s’apercevra que les fraises insipides que l’on nous propose toute l’année, sont bien rouges, bien dures, mais n’ont aucun goût, mais surtout consomment ENORMEMENT D’EAU. Je cultive deux pots sur ma terrasse, et j’en sais quelque chose.
      Conséquence : en Espagne, lorsque vous survolez ce pays, vous voyez des hectares de serres qui consomment énormément d’eau pour …… RIEN puisque les produits sont immangeables. Il y a eu une où BARCELONE A MANQUE D’EAU POTABLE ET A FAIT VENIR UN CONTAINER DE 60 tonnes, si je me souviens bien. ABSURDE !
      Puisqu’on cherche à équilibrer nos budgets, et lutter contre l’effet de serre, IL FAUDRAIT INSTITUER UNE TAXE SUR LES SERRES CHAUFFEES. Ce serait au moins LE SEUL IMPOT JUSTIFIE.

    • Mme GENEVIEVE J.

    10/10/2015
    Très instructif. Tellement plus parlant que de longs discours !
    J’ai découvert Cop 21 et toutes les actions entreprises lors des journée du patrimoine cette année : 2H35 de queue puis une visite au galop, manque de temps pour cause de fermeture des portes.
    J’aurais aimé avoir le temps de revenir à cette exposition et avec plus de temps, Mais il n’y avait plus rien aujourd’hui sur les grilles du QUAI D ORSAY Paris.

    Je suppose que cette expo est itinérante, Puis-je vous demander sa nouvelle adresse ? Je vous en remercie d’avance. J.GENEVIEVE.

      • GoodPlanet

      Bonjour

      Merci pour votre message.
      Vous pouvez retrouver toute l’expo et le livre qui ‘a inspirée sur ce site –> http://www.goodplanet.org/60solutions/

      Cordialement

      Julien GoodPlanet.Info

"Complet" : saturés, les refuges face à l'abandon massif des chiens et chats

Lire l'article

"Notre patrie brûle" : en Sibérie, des bénévoles au front des feux de forêts

Lire l'article