Les zones à faibles émissions : on vous explique !

GoodPlanet

Qu’est-ce que c’est ?

Les zones à faibles émissions (ZFE) sont des espaces prévus dans les principales agglomérations françaises dont l’accès est réservé aux véhicules les moins polluants. Seuls les véhicules porteurs d’une vignette Crit’Air 1, 2 ou verte seront alors autorisés à  y rouler ; des interdictions devant frapper auparavant les véhicules les plus polluants. À partir du 31 décembre 2024, la Loi climat rendra les ZFE obligatoires dans toutes les agglomérations métropolitaines de plus de 150.000 habitants. Il y en aura 43 en tout.

Quels enjeux ?

Il y a en France au moins 40.000 décès prématurés liés à la pollution de l’air selon une étude de Santé publique France et
jusqu’à 100.000 selon une étude de Harvard. Cette pollution est en grande partie due au transport routier et touche particulièrement les grandes agglomérations.

Cependant, les ZFE inquiètent. Car en réservant fin 2024 l’accès aux ZFE des principales agglomérations aux Crit’Air 1, 2 et vignettes vertes, on l’interdit à près de 40% des voitures et véhicules légers (en prenant en compte la composition actuelle du parc).

« Souvent passé sous silence et encore ignoré de la plupart des Français, l’impact de la mise en place des ZFE sera brutal pour une grande partie de la population », a résumé la Fédération de la distribution automobile (FEDA). « Leur extension trop rapide (…) constituera un facteur d’aggravation des fractures sociales et territoriales »

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • dany voltzenlogel

    Véhicules à crit’air 3 et + amènent forcément à mettre en exergue la fracture sociale.
    QUI PEUT SE PERMETTRE UN CHANGEMENT DE VÉHICULE (faussement propre) avec un salaire en dessous de 2000 € ?
    La durée d’une bagnole est de + 20 ans pour les petits budgets.
    – pendant ce temps il y a des fermetures de gares, d’offres de transport public etc.
    Mais trop de progressivité rendra le changement inefficace, l’urgence étant là.
    …. Qui a la bonne solution ?

Dominique Bourg : « les politiques manquent de sérieux en refusant de lancer un avertissement solennel sur les dangers qui menacent l’habitabilité de cette planète »

Lire l'article

Paris, Madrid et Lisbonne réunis pour dévoiler leur projet de pipeline d'hydrogène "vert"

Lire l'article