Les recommandations littéraire et culinaire de Yann Arthus-Bertrand


Le confinement a été pour moi une période propice à la lecture. J’ai pioché dans les livres que j’ai eu la chance de recevoir de la part des services de presse des maisons d’édition. Des livres qui, je l’avoue, patientaient sur une table au fond de ma chambre depuis quelques temps.

Bonne pioche ! J’ai vécu un moment magique en découvrant La Bergère des collines de Florence Robert, avec en plus une très gentille dédicace qui m’a enthousiasmé. J’ai été pris par le récit de cette aventure de vie que j’ai lu en une nuit. Le lendemain, j’en ai commandé une dizaine pour l’offrir à mes amis !

J’ai adoré la simplicité de ce livre qui nous entraîne au cœur de la vie d’une bergère. J’ai eu l’impression de l’accompagner, de vivre son quotidien et, comme elle, d’aller chercher les moutons perdus, d’assister aux agnelages, d’être à quatre pattes dans les buissons à la recherche des brebis égarées, de caresser les chiens… Loin de jouer sur le pathos, ce livre m’a profondément ému.

C’est rare de tomber sur des livres qui vous font passer une nuit blanche de bonheur absolu.

Et le livre finit par ces mots… 

« L’amour des bêtes et le sens donné à leur travail de fourmi la sublime et transforme en art de vivre ce que d’autres considèrent comme une longue galère vaine et un peu folklorique. À l’inverse, si l’art est ce qui donne sa noblesse à la matérialité, je voudrais affirmer que le tout, le troupeau et son ouvrage est l’objet d’art vivant que je confectionne et sert, jour après jour. »

? La Bergère des Collines, De Florence Robert, Aux éditions Corti

Le confinement m’a donc permis de découvrir de sublimes livres, mais il m’a surtout permis de me révéler en tant que boulanger amateur : tous les jours, je fais du pain pour ma famille et… Je ne suis pas le seul ! Je suis confronté aux pénuries de farine et de levure. Du coup, cette nouvelle passion m’a rapproché de mes voisins. En effet, chaque soir à 20h lorsque nous applaudissons les soignants, nous échangeons les combines pour se procurer ces denrées rares.

Faire du pain et l’apporter sur la table lors de repas en famille est une réelle satisfaction, et grâce aux conseils précieux et très accessibles de Yannick le boulanger, faire mon pain est devenu un jeu d’enfant !

Ecrire un commentaire

Changement climatique et "défis sécuritaires" au menu du sommet du sud de l'UE à Athènes

Lire l'article

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article

Pierre René, amoureux des glaciers pyrénéens et son monde perdu

Lire l'article