La marche pour le climat initié par des étudiants arrive en France !


Le mouvement, baptisé FFF pour « Fridays for future », en est en France au stade des bourgeons. A Paris, un collectif d’étudiants a donné rendez-vous à la génération Climat à 14 heures devant le ministère de la Transition écologique et solidaire. Les élèves se réuniront chaque semaine jusqu’au 15 mars, et adresseront chaque fois au gouvernement « un devoir », un ultimatum sur un sujet précis.

Depuis le début de l’année, des dizaines de milliers d’élèves du lycée en Belgique, en Allemagne, en Suède et en France ce vendredi ont boycotté les cours et protesté contre le changement climatique. L’inspiration du mouvement, une jeune fille de 16 ans qui a commencé toute seule l’année dernière devant le Parlement suédois à Stockholm.

Lors des dernières grèves climatiques de masse, de grandes foules sont descendues dans les rues de La Haye aux Pays-Bas, ce qui fut l’une des plus grande manifestation de ce type à ce jour.

La même marche pour le climat à Bruxelles a attiré plus de 100 000 personnes, et l’un des ministres de l’environnement du pays a démissionné cette semaine après avoir affirmé à tort que les services de renseignement lui avaient dit que les manifestations étaient un complot contre elle.

Pour en savoir plus, cliquez ici

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • jipebe29

    Est-ce que ces jeunes étudiants savent que la TMAG (température moyenne annuelle globale), après une petite augmentation de +0,7°C en 130 ans, est quasiment stable depuis le début des années 2000, malgré une inflation de nos émissions de CO2 ? En effet, selon les mesures satellitaires UAH et terrestres Hadcrut4, il n’y a quasiment plus de réchauffement depuis début 2000. La pente de la droite de tendance est d’environ 0,1°C par décennie.
    http://www.woodfortrees.org/plot/uah6/from:2002/plot/uah6/from:2002/trend

    Bref, il n’y a aucune urgence climatique.

    Savent-ils que le CO2 est gaz de la Vie, indispensable à la photosynthèse, et que son taux de 410 ppm (0,04% de l’air) est bénéfique pour la végétation et il favorise le rendement des récoltes , ce qui réduit la faim dans le monde ? Savent-ils que le taux actuel de 410 ppm est faible au regard des 600 derniers millions d’années, qui a été de 2000 ppm en moyenne, avec un pic de 8000 ppm au Cambrien, sans que cela n’entraîne un réchauffement cataclysmique et irréversible, ce qui met à mal les thèses hypothétiques du GIEC ? Ont-ils subi un conditionnement lors de leurs études au collège et au lycée ? Si oui, cela signifie en clair que ces jeunes, dont, à l’évidence, la majorité n’y connaît rien en science et en climatologie, ont été conditionnés par la propagande climatique. Du lavage de cerveau à la sauce pravdienne en quelque sorte, pour produire de gentils petits khmers verts.

    • Claude Renaud

    Jipebe29 fait partie d’une espèce en voie de disparition, et là, nous avons un spécimen rare
    qu’il faut protéger. Comme il est tout seul, il ne peut pas être bien dangereux.

      • jipebe29

      A part vos stupides attaques ad hominem, êtes-vous capable de me répondre intelligemment, avec des arguments et des références sérieuses ?

      • imotep

      Eh non, il n’est pas seul au contraire, le formatage que tente de nous imposer les merdias avec leur histoire de réchauffement anthropique a été planifié depuis la fin des années 80 afin d’appauvrir les peuples via les taxes carbone, le GIEC à qui on a donné mandat de prouver que le réchauffement était du à l’homme à n’importe quel prix, quitte à falsifier les données brutes de relevés de t° (et ça été prouvé avec le Climategate) est un organisme politique avec quelques scientifiques corrompus, la survie du GIEC et de toute l’industrie des énergies renouvelables subventionnées par le contribuable dépend des conclusions de ses rapports qui incriminent le CO2 comme principal agent du réchauffement, c’est évidemment faux, le principal gaz à effet de serre est la vapeur d’eau, pas le CO2, le changement de t° répond à une variabilité naturelle, un cycle de 60 ans pour être précis et non pas l’élévation de CO2 qui est une conséquence de l’élévation des t° et pas la cause, et comme le rappelle peb29, le CO2 est la nourriture des plantes et indispensable à la photosynthèse,
      En conclusion , vive le CO2, vive le réchauffement climatique

  • Il n’est pas tout seul Mr Renaud

    Si j’ai bien compris il estime que la température n’est pas la cause de nos malheurs actuels et ne sera pas la cause de nos malheurs futurs.

    Chacun voit midi à sa porte.

    Pour moi la cause de nos malheurs actuels et ce que nous pourrions faire pour y remédier sont résumées dans le fichier ci-dessous

    https://www.goodplanet.info/actualite/2019/02/08/green-new-deal-des-democrates-americains-devoilent-un-ambitieux-plan-environnemental/

    • Claude Renaud

    Ok, Jipebe29, n’est plus tout seul, vous êtes deux.
    Mais affirmer qu’il n’y a plus de réchauffement depuis le début des années 2OOO, si ça n’est pas
    du déni de réalité, qu’est-ce que c’est ? Et il estime que la température n’est pas la cause de nos
    malheurs actuels. Qu’est-ce qu’il lui faut ? Les sécheresses et les incendies de l’année dernière
    sont dus à quoi ? Et les températures que nous avons actuellement en ce mois de février, sont
    tout à fait normales. !!!
    Moi, je n’ai pas besoin de formules mathématiques ni d’algorithmes pour me rendre compte qu’il
    y a un changement climatique qui va poser beaucoup de problèmes à nos enfants.
    Et je maintiens que nous sommes sur une trajectoire de + 4 degrés pour la fin du siècle et que
    l’Humanité est gravement en danger.
    Mais pourquoi vous inquiéter, puisque pour vous rien ne bouge ?

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article