Initiative : le Défi Veggie pour le climat de l’Association végétarienne de France


Pelouse de la Villette pendant le Festival de Cinéma en Plein Air, Parc de la Villette, Paris, France (48°53’ N - 2°23’ E). © Yann Arthus-Bertrand

Et si on pouvait agir concrètement pour le climat tous les jours, trois fois par jour, à travers notre assiette ?

L’élevage est aujourd’hui reconnu comme une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre : en changeant notre alimentation, on peut réduire drastiquement son empreinte carbone.

L’Association végétarienne de France (AVF) propose à 25 étudiant-e-s à Paris de relever le défi de manger 100% végétarien* pendant trois semaines, en bénéficiant d’un accompagnement gratuit : cours de cuisine, échanges avec des diététiciens, aide aux courses avec un coach, idées de recettes … L’aventure sera valorisée par un petit web-documentaire à découvrir sur YouTube !

Avec son Défi Veggie, l’Association végétarienne de France accompagne gratuitement des étudiants à Paris pour « apprendre » à manger végétarien avec l’aide de coaches, de chefs de cuisine, de diététiciens. Il y a deux sessions de trois semaines à Paris pour fin 2015, l’une commencé le 3 octobre concerne 22 étudiants et l’autre, encore ouverte aux inscriptions, débutera vers le 7 novembre.

Vous voulez relever le Défi ? Postulez en remplissant ce formulaire !

* En remplaçant les produits d’origine animale par d’autres produits – pas d’inquiétude, nous vous y aiderons… 🙂

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Caroline

    je trouve l’idée excellente car la végétarisme n’est pas dans le culture et les moeurs française et nous nous sentons parfois démunis lorsqu’il faut concocter des mets végétariens pour soi-même, mais encore plus lorsqu’il faut plaire à nos amis, famille , etc. Ateliers, idées de recettese tsuivi pour les non-étudiants, ce serait possible ?

    • Annie Leymarie

    Devenue végétarienne en 1970, j’ai choisi de ne plus habiter la France, car partout ailleurs il m’était plus facile de suivre un régime plus doux pour la planète. En 2015 il me paraît crucial de préciser que lait et laitages sont tout aussi nocifs que la viande pour le climat, la biodiversité, la faune, l’air, la terre, les eaux des rivières et des océans et bien sûr les bovins eux-mêmes et notre propre santé.

Avant la COP26, le prince William remet son prix Earthshot pour le climat

Lire l'article

La Terre s’obscurcit à cause du réchauffement climatique et ce n’est pas une bonne nouvelle !

Lire l'article

Aux États-Unis, un village déconnecté résiste encore et toujours à l'envahisseur numérique

Lire l'article