Demain, tous decroissants

© Eisenhans – Fotolia
Les chiffres de la consommation des ménages français montrent que les produits dits de grande consommation (viande rouge, lait, sodas, surgelés…) subissent une baisse de consommation et les grandes surfaces sont moins fréquentées…la faute au pouvoir d’achat en crise, ou le signe d’une hausse de la précarité ?
La raison semble surtout être que les Français ont décidé de consommer moins et mieux, quitte à payer plus cher. Cette tendance à consommer de façon plus réfléchie, plus responsable fait entrer les préoccupations écologiques dans l’économie et pourraient ainsi influencer les politiques à venir.
> Lire l’article de DailyGeekShow

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Courty

    N’est-ce pas confondre rêves avec réalité ?
    Etre frugal sur les produits de grande consommation pour aller vers des produits plus chers,est un leurre en termes de décroissance.

  • On ne peut que se féliciter de constater que les Français aient décidé de consommer moins et mieux, quitte à payer un peu plus cher leur nourriture.

    J’invite les français à considérer la nourriture comme de l’énergie et à examiner les chiffres.

    Ceci en comparant les quelques 2000 calories qu’ils absorbent journellement pour se nourrir avec les calories qu’ils consomment pour chauffer leur logement et alimenter le moteur à essence de leur voiture .
    voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm

    s’ils ont du mal à accéder à « voir fichier suivant » expliquant la dernière figure qu’ils me le dise je mettrais le fichier en clair sur internet

    • Corinne Paradis

    Manger mieux doit être encouragé faire travailler les producteurs locaux doit être encouragé arrêter d engraisser les patrons de grand magasins qui condamné nos paysans et se foutent de l’éthique doit être encourager.
    La révolte doit se faire dans nos caddies.et tant mieux si cela influence des décisions politique. Moi j ai envie d y croire.stop au septisisme.

Les canicules ont coûté entre 22 et 37 milliards d'euros depuis 2015, selon une étude

Lire l'article

Corridas et cruauté envers les animaux : la SPA à nouveau déboutée à Nîmes

Lire l'article