Correns, 1er village bio de France


©Jeanclode
©Jeanclode
©Jeanclode
A l’occasion du Salon de l’Agriculture, venez vite découvrir le portrait de Michael Latz, maire de Correns, qui s’est engagé en faveur de la protection de son territoire et le maintien de l’activité économique locale de ce village. Grâce à la volonté de tous les habitants, Correns est devenu le 1er village bio de France !

Méthodes agricoles

CONVERTIR UN VILLAGE À L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE, AVEC LE VILLAGE DE CORRENS

©kviktor01/Thinkstock – Red and green vine grapes for background

Au cœur de la Provence, un village de 800 habitants, du nom de Correns, s’est engagé pour la protection de la planète et le maintien de l’activité économique locale. Ici, les collines de garrigue sont garanties 100% bio ! Le maire, Michael Latz, a participé à cette conversion.

« Quelque temps après ma première élection en tant que maire en 1995, toute la coopérative de vignerons locale est passée en bio, suivie par quelques éleveurs de chèvres et de poulets, un apiculteur et deux maraîchers ! C’est comme cela que Correns est devenu le premier village bio de France.

À l’époque, le marché du vin s’essoufflait, et j’ai proposé aux vignerons de passer en bio. En fait, je suis vigneron de formation, et j’ai été formé par des pionniers de l’agriculture biologique. Des pointures sur ces sujets ! Avant que tout le monde en parle…

À Correns, les produits sont distribués en circuit court, sauf le vin qui est majoritairement vendu au-delà de nos frontières. Évidemment, ce n’est pas pour autant que la ville est autosuffisante pour son alimentation, mais c’est un bon début.

On me demande souvent si ça a été rude, mais ce changement a été assez facile. Pour autant, je regrette que ce type de démarche ne se développe pas ailleurs, faute de vrais moyens politiques.

Les habitants, eux, sont très investis dans la démarche : ils ont fondé Correns 21, une association qui a permis de lancer de beaux projets. Par exemple des jardins familiaux ou encore une étude sur l’intérêt de la bio pour la biodiversité locale. Ils ont même écrit un livre de recettes du village et de saison.

A l’heure qu’il est, je finis mon dernier mandat, et je le considèrerais réussi si l’équipe de jeunes du village reprend le flambeau. Heureusement, c’est bien parti ! »

En savoir plus:

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • eschbacher

    Je trouve cette initiative admirable et j’aimerais pouvoir m’associer à de tels exemples et pourquoi pas initier et mettre sur pied d’autres projets similaires!
    Je pense qu’il faudrait aujourd’hui se tourner résolument vers une production essentiellement bio, une protection à tous les niveaux de notre environnement et une utilisation majeure des énergies renouvelables et enfin prévoir un retraitement systématique de tous nos déchets.
    Osons maintenant parler ouvertement de la DECROISSANCE, de l’Auto-suffisance et du respect de toute forme de vie…
    « Le capitalisme, ça suffit, vive la Démocratie » comme l’explique très bien l’auteur de ce livre!
    Fraternellement à vous.
    bernard Eschbacher.

    • Becq

    Bonjour Monsieur Eschbacher,

    Je partage tout à fait vos réflexions et je travaille sur un projet en ce sens ayant pour objectif de favoriser le développement de l’agriculture bio, avec tous ses corollaires. Voulez-vous que nous y réfléchissions ensemble ? Jean-Pierre
    jpbecq@gmail.com

  • Si vous êtes intéressé par les initiatives de ce village, vous pouvez visionner cet interview du maire de Correns Michaël LATZ dans le documentaire « Dessine-moi un paysage bio » ici : https://youtu.be/EDepFsY9y-g?t=8m15s
    et ce reportage sur Marc Simon, viticulteur, vice-président de la cave coopérative de Correns et président des maîtres vignerons en bio, ici : https://youtu.be/mXIV9-FqU_8?list=PL1qKAvY9tgdNGwvRtPZhVKs1IiwlLRC2K
    Plus d’infos sur « Dessine-moi un paysage bio » – une production Bergerie Nationale de Rambouillet – ici : http://goo.gl/0IaVS

    • maryse maisonneuve

    super a généraliser le plus possible dans les autres communes françaises. 100% d accord avec votre idée.

22,5 degrés en décembre : nouvelle chaleur record dans l'Ouest canadien

Lire l'article