Changemakers #1 Rencontre avec ceux qui construisent chaque jour le monde de demain


#Changemakers. Chacun d’entre nous peut contribuer à changer le monde. Nous vous proposons de découvrir les actrices et acteurs qui chaque jour agissent et impactent positivement notre planète.
Rama, la fondatrice de Purae Cosmetics, nous raconte son parcours écologique et vous donne rendez-vous samedi 14 mars à la Fondation GoodPlanet pour fabriquer votre propre savon naturel. 🎟️ Infos et inscriptions à l’atelier saponification ici
🌱 Quel a été ton déclic ?
Mon déclic écologique a eu lieu après avoir vu une vidéo de Claude Bourguignon qui expliquait l’état des sols. Une phrase résonne toujours en moi aujourd’hui : « En 100 ans, nous avons détruit plus de sol qu’en 3000 ans d’agriculture. »
🌱 Pourquoi t’engager dans la fabrication de tes propres savons ?
J’ai découvert la fabrication du savon en 2012 et je suis accro depuis. Je n’en pouvais plus du plastique généré par les flacons de gels douche et de leurs compositions plus que douteuses. J’ai toujours aimé l’aspect naturel du savon mais je ne trouvais pas de formule adaptée à ma peau souvent sèche qui nécessitait énormément de crèmes hydratantes. Une personne sur un forum m’a suggéré de les faire moi même, sans le savoir elle a changé ma vie !
🌱 Si tu avais un super-pouvoir pour renverser le changement climatique, lequel ce serait ?
Ce serait le pouvoir de méga-photosynthèse !
🌱 Qu’est-ce qui te donne de l’espoir ?
Le monde prend de plus en plus conscience de la gravité de la situation, les initiatives pour protéger l’environnement se développent de plus en plus…. réduction des déchets, de la consommation de viande ou de l’usage de la voiture notamment.
🌱 Quel est l’éco-geste le plus important selon toi ?
À mon niveau, je suis passée aux protections menstruelles lavables avant que ce ne soit vulgarisé. Aujourd’hui quasiment toutes les femmes de mon entourage utilisent des protections réutilisables. Ce n’est peut être pas grand chose mais je trouve que c’est une petite victoire pour la planète.

Ecrire un commentaire

Dans un sanctuaire centrafricain, chercheurs et pygmées alliés pour sauver le pangolin

Lire l'article