Aujourd’hui, les jeunes se sont mobilisés pour le climat autour de la militante écologique Greta Thunberg.


CAPTION ADDITION ADDS THE DATE Swedish teenager Greta Thunberg, center, leads a march of thousands of French students through Paris, France, Friday, Feb. 22, 2019, to draw more attention to fighting climate change. Sign reads : "school strike for the climate". (AP Photo/Francois Mori)

« Le futur commence ici. » Un millier de jeunes sont rassemblés, aujourd’hui, autour de l’adolescente suédoise et égérie de la lutte contre le dérèglement climatique, Greta Thunberg, pour la deuxième journée d’une mobilisation des jeunes Français pour le climat, jusqu’alors timide.

La jeune militante a d’abord tenu une conférence de presse place de la République, puis elle a passé la parole à d’autres représentants de son mouvement Fridays for Future, venus de plusieurs pays européens. Etaient présentes notamment les adolescentes belges Kyra Gantois et Anuna de Wever, visages du mouvement en Belgique, ou Ysee Parmentier, une collégienne venue du Tarn-et-Garonne.

Les jeunes se sont ensuite rassemblés place de l’Opéra. Encadrés par des forces de l’ordre en nombre, les jeunes manifestants ont défilé, portant des pancartes « le futur commence ici »« Sauve la Terre, mange un lobbyiste »« Water is coming » et scandant les slogans « on est plus chaud que le climat » ou « rejoignez-nous, ne nous regardez pas ».

Juliette Binoche, la maire de Paris, Anne Hidalgo, et l’eurodéputé écologiste Yannick Jadot étaient également présents. A 18 h 30, après ce rassemblement, Greta Thunberg doit participer à un débat à la Bourse du travail.

Le 15 février, les jeunes français avaient appelé le gouvernement à prendre des mesures d’urgence contre le changement climatique. La secrétaire d’Etat, Brune Poirson, s’était adressée aux manifestants, devant le ministère, leur assurant qu’ils avaient « derrière ces portes, pas des adversaires mais des alliés ». Peu convaincus, les jeunes ont donc décidé de se mobiliser à nouveau.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Claude Renaud

    L’hypocrisie n’a pas de limite !!!
    Anne hidalgo se met en vedette pour lutter contre le changement climatique, elle qui a fait
    4 fois le tour du monde pour obtenir les Jeux Olympiques de 2024.
    Ces J.O. qui coûtent une fortune, génèrent des millions de déplacements en avion et sont une
    catastrophe pour le Climat.
    Si on ne veut rien céder sur nos activités ludiques les plus polluantes que sont les J.O., les
    Mondiaux de Foot ou de rugby, les courses automobiles, les rallies, le Dakar, ETC… on n’y
    arrivera pas. Pour le tourisme, que ceux qui ont envie de voyager, voyagent, mais qu’on arrête
    d’en faire la publicité et surtout la promotion.
    Les jeunes sont en train de nous remonter les bretelles, alors il serait temps de faire amende honorable et de les écouter.

L'Eurométropole de Strasbourg va investir 100 millions d'euros pour promouvoir le vélo

Lire l'article