[Appel à projets] – Accès à l’énergie, candidatez !


Rawing in the yard of a village house, west of Jodhpur, Rajasthan, India (26°21' N, 72°45' E).

Qu’ont fait GoodPlanet et ses partenaires depuis 2006 ?

Depuis 2006, la fondation GoodPlanet et ses partenaires opérationnels agissent à l’international en Amérique du Sud, Afrique, Asie et Europe, par le biais de son programme Action Carbone Solidaire.  Depuis sa création, le programme a permis de soutenir plus de 50 projets dans plus de 20 pays sur les thématiques de l’accès à l’énergie durable, la protection et restauration de la biodiversité, l’agriculture et la foresterie durables, la valorisation des déchets et la construction d’écoles bioclimatiques.

Sa mission ? Accélérer la transition écologique et solidaire en agissant avec et pour les populations vulnérables contre le réchauffement climatique et transformer la chaine de valeur des entreprises de manière durable.

Dans le domaine de l’accès à l’énergie, ce sont plus de 125 000 personnes qui ont bénéficié d’un meilleur accès à l’énergie, grâce à la diffusion de cuiseurs améliorés, de cuiseurs solaires ou encore de biodigesteurs, ayant permis la réduction de plus de 225 000 tonnes de CO2e.

Pourquoi approfondir notre engagement ?

La Fondation GoodPlanet souhaite approfondir son soutien aux projets d’accès à l’énergie pour deux raisons majeures.

Tout d’abord d’un point de vue environnemental. Les émissions énergétiques au sens large (production de chaleur par combustion), sont responsables de plus de 80% des émissions de CO2 à l’échelle mondiale (The Shift Project, Déployer La Sobriété Numérique, 2020, p.9). Pour limiter le réchauffement climatique à +1,5 °C à l’horizon 2100, il faut atteindre la neutralité carbone (équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre et les puits de carbone naturels) à l’horizon 2040, ce qui implique une baisse de 45% des émissions de CO2 en 2030, par rapport aux niveaux de 2010 (IPCC, Summary for Policy Makers, 2018, p.12). Or, les émissions ont seulement stagné en 2019 par rapport en 2018 (IEA, 2020). Ces projets permettent, par un accès à l’énergie plus performant et moins émetteur en gaz à effet de serre, de réduire, de manière immédiate et vérifiable, l’empreinte carbone des ménages.

Ensuite, ces projets permettent, en plus d’un impact climatique positif, de générer des bénéfices socio-économiques importants pour les populations victimes de précarité énergétique (réduction de la pollution de l’air intérieur, revenus additionnels, réduction du temps de collecte de combustibles…). 3 milliards de personnes font la cuisine et chauffent leur logement à l’aide de foyers ouverts ou de simples poêles utilisant du kérosène, de la biomasse ou du charbon. Cette consommation n’est pas sans impact sur l’environnement et la santé des consommateurs. Elle contribue à la déforestation et plus 4 millions de personnes meurent prématurément de maladie imputable à la pollution de l’air intérieure (OMS, 2012). Par exemple, nos projets de biogaz en Inde ont permis une économie de 5 à 10% sur le budget annuel des ménages et une réduction du temps de cuisson de 2 heures par repas.

Il s’agit donc d’un enjeu à la fois climatique et de développement pour les populations les plus vulnérables, qui sont au cœur des missions de la Fondation GoodPlanet.

 

C’est dans ce cadre que nous invitons les ONGs et entreprises sociales, porteuses de projets qui visent à améliorer l’accès à l’énergie concernant :

  • La cuisson des repas
  • Le chauffage de l’eau sanitaire
  • La purification de l’eau
  • L’éclairage
  • Chauffage/ climatisation
  • Et, la transformation de matières premières agricoles,

A déposer leur projet avant le 31 mars 2020.

Plus d’info sur l’appel à projets : https://www.goodplanet.org/fr/acs-le-programme/appel-a-projets-amelioration-de-lacces-a-lenergie/

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • EGAH N'dakpo

    C’est très bon ce projet . juste je veux demander si le projet porté sur la transformation du manioc en gari amélioré peux postuler?

    • Achille Eye

    Very nice project !

New Delhi s'étouffe sous un épais brouillard de pollution

Lire l'article