Pyrénées-Orientales : face à la sécheresse, une procession pour appeler la pluie


Traditionnelle procession pour implorer Saint Gaudérique, patron des cultivateurs pour les catholiques, de faire tomber la pluie dans les Pyrénées-Orientales frappées par une sécheresse historique, le 10 mars 2024 à Perpignan © AFP Valentine CHAPUIS

Perpignan (AFP) – Religieux, agriculteurs et paroissiens ont participé dimanche à Perpignan à une procession, priant Saint Gaudérique, patron des cultivateurs pour les catholiques, pour que la pluie tombe enfin dans les Pyrénées-Orientales, département frappé par une sécheresse historique.

Signe du manque de précipitations, les porteurs d’une statue de Saint Gaudérique ont pu s’avancer jusqu’au milieu du lit de la rivière Têt, une des principales du Roussillon.

Là, ils ont chanté des prières. « Saint Gaudérique, patron des cultivateurs, écoutez notre supplique et sois leur protecteur », ont entonné les prêtres.

Cette croyance, précise Jean-Luc Antoniazzi, historien et président de l’association culturelle de la cathédrale Saint Jean à Perpignan, « ce n’est pas quelque chose de nouveau, ça remonte à plus de mille ans ».

« Traditionnellement, à chaque fois qu’il y a une crise climatique, on plonge les reliques de Saint Gaudérique dans la Têt, le fleuve côtier, pour demander la pluie si nécessaire. »

Pour Gérard Majoral, arboriculteur et maraicher à Thuir, près de Perpignan, « on attache peut-être un peu plus de valeur et d’importance à ce qui est porté aujourd’hui par cette croyance, parce qu’on en a forcément bien besoin ».

« L’année dernière, nous sommes venus et on se devait cette année également d’être là. On met toute notre confiance dans le Seigneur et dans Saint Gaudérique. Ça ne fait pas de mal et nous espérons », témoigne Josette LLanes, une paroissienne de 74 ans, petite-fille d’agriculteurs.

Christophe Lefebvre, premier vicaire de la cathédrale de Perpignan, dit observer un « regain de piété pour les saints locaux ».

Alors que le nord-est de l’Occitanie est frappé par des inondations, la sécheresse met au supplice le département des Pyrénées-Orientales, où le déficit de pluviométrie est alarmant depuis le printemps 2022.

Le rituel de la procession de Saint Gaudérique est réapparu en 2023, après être tombé en désuétude pendant plus d’un siècle, selon l’archiprêtre de la cathédrale de Perpignan, Benoît de Roeck.

Saint Gaudérique (Galdéric en catalan), paysan du département voisin de l’Aude ayant vécu au IXe siècle, est l’un des saints catalans les plus connus et célébrés.

Entre le XIe et le XIXe siècle, 800 processions en son honneur ont eu lieu dans la région. Il était généralement invoqué pour le manque d’eau ou en cas d’inondation.

© AFP

Ecrire un commentaire

Climat : les lacunes de la politique d'adaptation menacent 50 % des droits humains en France, dénonce Oxfam

Lire l'article