Paris : la mairie s’engage à ne pas abattre d’arbres au pied de la Tour Eiffel

paris arbres tour eiffel

La tour Eiffel et une partie du Champ-de-Mars à Paris le 18 avril 2018 © AFP/Archives ALAIN JOCARD

Paris (AFP) – La mairie de Paris s’engage à n’abattre aucun arbre au pied de la Tour Eiffel, a annoncé lundi un de ses adjoints, face à la controverse suscitée par un projet de réaménagement du quartier qui menaçait une vingtaine d’arbres, parfois centenaires.

[À lire aussi L’abattage prévu d’arbres au pied de la Tour Eiffel suscite la polémique ]

« Il n’y aura pas d’abattage d’arbre, l’engagement est pris par Anne Hidalgo », a assuré sur Twitter Christophe Najdovski, l’adjoint aux espaces verts et à la biodiversité.

« Le projet va être revu pour que chaque arbre soit préservé », a-t-il précisé, en tentant d’éteindre la polémique née ces derniers jours à cause du projet « OnE », qui prévoyait de végétaliser et « piétonniser » les alentours du Trocadéro et de la Tour Eiffel, tout en supprimant certains arbres pour construire notamment des bagageries pour les visiteurs et des locaux pour les employés.

Ces futurs aménagements ont suscité l’opposition de plusieurs associations et personnalités. Une pétition lancée sur le site change.org, et relayée par le très populaire animateur de radio et de télévision Nagui, le journaliste Hugo Clément ou encore l’ex-patronne du Medef (le syndicat patronal, NDLR) Laurence Parisot, a rassemblé plus de 90.000 signatures depuis samedi.

Face à ce début d’incendie, la mairie avait déjà tenté de calmer le jeu par la voix du premier adjoint Emmanuel Grégoire, qui avait assuré samedi qu' »aucun arbre centenaire ne sera abattu ».

Lundi soir sur Twitter, la maire socialiste Anne Hidalgo a partagé le message de M. Najdovski promettant d’abandonner tout projet d’abattage, sans distinction entre les arbres centenaires et les autres.

Les élus écologistes de Paris ont eux publié un communiqué, réclamant « que soit réexaminé l’emplacement de la bagagerie et des locaux » pour les employés, qu’ils souhaitent « déplacer sur des sites qui ne nécessitent pas d’abattages d’arbres ».

« Chaque arbre compte et nous continuerons à rester vigilant.es afin d’éviter tout abattage, que ce soit sur le site de la Tour Eiffel ou sur d’autres projets urbains de la Ville de Paris », a insisté le groupe, allié des socialistes au sein de la majorité municipale.

Selon la mairie, le réaménagement du quartier de la Tour Eiffel doit permettre de planter plus de 200 nouveaux arbres et de créer 1,6 hectare d’espaces verts.

Mme Hidalgo a fait du verdissement de la capitale un objectif majeur de son deuxième mandat, avec les promesses de planter 170.000 arbres supplémentaires ou de créer cinq « forêts urbaines » et quatre nouveaux parcs.

© AFP

Rodolphe Christin, auteur du Manuel de l’antitourisme : « plus une économie devient conforme aux canons du capitalisme, plus elle envoie des touristes à l’étranger »

Ecrire un commentaire

Philippe Bihouix :  « la vraie ville "smart", c’est celle qui repose avant tout sur l’intelligence de ses habitants »

Lire l'article