« La mariée de la pluie », un rituel kurde en période de sécheresse

Des Kurdes syriens effectuent un ancien rituel pour faire tomber la pluie à Qamichli dans le nord-est de la Syrie, le 19 novembre 2021 © AFP Delil SOULEIMAN

Qamichli (Syrie) (AFP) – Face à la sécheresse qui menace leurs cultures agricoles et moyens de subsistance, les Kurdes de Syrie ont ravivé vendredi un rituel datant de plusieurs siècles pour faire tomber la pluie.

« La mariée de la pluie » ! Dans la ville de Qamichli dans le nord-est du pays, les habitants kurdes dont de nombreux enfants ont défilé à travers les rues avec une poupée en bois habillée de tissus de couleur qu’ils ont aspergée d’eau. D’autres ont récité des prières spéciales.

Durant des siècles, ce rituel a été pratiqué par la communauté kurde pendant les périodes de sécheresse durant l’hiver.

Après avoir été abandonné ces dernières décennies, il a refait surface après les vagues de sécheresse et les baisses record de précipitations dans la région.

« Nous avons abandonné cette tradition il y a longtemps mais on l’a reprise ces deux dernières années en raison de la forte sécheresse », a déclaré Farhan Ahmad, un agriculteur de 54 ans.

Hajji Souleiman, 71 ans, se rappelle lui avoir effectué ce rituel quand il était enfant, mais souligne que les circonstances ont changé maintenant.

« Nous sommes entrés en plein hiver et il n’a pas plu une seule fois ! », dit-il.

© AFP

A lire aussi sur GoodPlanet mag’ :

En Irak, la sécheresse pousse les agriculteurs à quitter leurs champs

Sécheresse historique et crise énergétique au Brésil 

Ecrire un commentaire

Parc zoologique de Paris : appel aux dons pour rouvrir le Grand Rocher

Lire l'article