Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Les forages géothermiques en cause dans les récents séismes à Strasbourg

séisme strasbourg géothermie puits

Le puit de la centrale géothermique de Fonroche Géothermie sur le site d’une ancienne raffinerie à Reichstett, en Alsace. Les officiels et les résidents de Strasbourg s’inquiètent par rapport à la répétition de séisme à côté des puits. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)

Un séisme de magnitude 3,9 a touché la région de Strasbourg, le 26 juin 2021. Il trouve son origine dans des forages géothermiques effectués à proximité, selon le RéNaSS (Réseau National de Surveillance Sismique). Les premières secousses remontent à 2018. Leur point de départ a été déterminé à 5000 mètres de profondeur sur le site du chantier des forages géothermiques situé dans l’agglomération strasbourgeoise.

Ces secousses sismiques sont des séismes dits induits, c’est-à-dire résultantes de l’activité humaine. D’après la BSCF (Bureau Central Sismologique Français), ce sont les travaux de géothermie profonde ayant eu lieu dans les villes de Vendenheim et Reichstett, deux communes de l’agglomération strasbourgeoise, qui sont en cause.

séisme strasbourg géothermie
Déroulé temporel de l’activité sismique au Nord de Strasbourg enregistrée par le BCSF-RéNaSS depuis 2018 dans la zone de La Wantzenau (cercles bleus) au niveau du puits nord (GT2–fond violet) et au niveau du puits sud (GT1 –fond rose), ainsi que dans la zone de la Robertsau (cercles rouges -fond gris). Détail du déroulé temporel de l’activité sismique au Nord de Strasbourg enregistré par le BCSF-RéNaSS depuis le 1/09/2020 à partir du moment de la reprise des essais. ©BCSF-RéNaSS

Les puits devaient permettre de fournir en électricité entre 15 000 et 20 000 logements et de chauffer 70 hectares de serres agricoles ou 26 000 logements. Deux puits ont donc été creusés. Le premier pompe l’eau chaude souterraine et la fait remonter jusqu’à la centrale géothermique. Une fois dans la centrale, la chaleur de l’eau est utilisée afin de créer de l’électricité et de faire circuler la chaleur jusqu’aux serres ou aux habitations. Une fois refroidie, l’eau est réinjectée dans son circuit souterrain grâce au deuxième puits.

Une inquiétude généralisée face à ces séismes

Depuis le début de ces travaux, deux autres séismes conséquents ont été enregistrés, un de 3,6 de magnitude, le 4 décembre 2020, et un autre de 3,3, le 22 janvier 2021. À la suite du premier, les municipalités ont pris la décision d’arrêter définitivement le chantier.

Le 7 décembre 2020, un arrêté municipal a donc obligé l’arrêt de ces travaux pour danger sismique. « Nous demandons l’arrêt total et définitif du forage géothermique sur l’éco-parc de Reichstett-Vendenheim. Les événements sismiques survenus au cours des 13 derniers mois posent question, tant par leur fréquence que par leur intensité. » (Extrait de l’arrêté municipal de la ville de Vendenheim). Ainsi, les puits sont à l’arrêt depuis décembre 2020 mais les conséquences sismiques se font encore ressentir.

À part quelques dégâts matériels, le tremblement de terre n’a pas eu de graves conséquences. Néanmoins un ras-le-bol s’est installé dans la population. Alain Fontanel, un des chef de file de l’opposition, La République en Marche, au conseil municipal de Strasbourg, a tweeté : « Toute la maison a tremblé pendant quelques secondes. Merci aux apprentis sorciers de la géothermie profonde pour ce réveil brutal. »

« Ces événements sont liés au retour à l’équilibre du réservoir qui s’accompagne de sismicité » essaie de rassurer l’entreprise Geoven (ex Fonroche). Malgré une tentative d’apaisement de la part de l’entreprise, la crainte de conséquences sismologiques plus importantes demeure et l’emporte sur les enjeux environnementaux. « La sécurité de nos concitoyens doit passer avant les enjeux énergétiques, même s’ils sont importants. » (Extrait de l’arrêté municipal de la ville de Vendenheim).

A Strasbourg, les séismes ont eu raison d’un projet emblématique de centrale géothermique

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Serge Rochain

    La géothermie est à manier avec prudence, surtout aux profondeurs indiquées.

Incident à l'EPR de Taishan en Chine : un réacteur finalement arrêté

Lire l'article

ITER : comment le numérique aide à éviter et contrôler les instabilités de la fusion nucléaire

Lire l'article