Grèce: des villages évacués lors du premier feu de forêt important


Feu de forêt à Schinos, à l'ouest d'Athènes, le 19 mai 2021 en Grèce © AFP VALERIE GACHE

Alepochori (Grèce) (AFP) – Plusieurs villages ont été évacués jeudi en Grèce à cause du premier feu de forêt important de la saison, qui fait rage sur un terrain montagneux surplombant le golfe de Corinthe.

Aucune victime n’avait été pour l’heure signalée, mais six villages et deux monastères ont été évacués quand le feu s’est déclaré mercredi soir près du village de Schinos, à environ 90 km à l’ouest d’Athènes, a rapporté à l’AFP un porte-parole des pompiers.

En pleine nuit, des villageois aveuglés par la fumée ont été mis à l’abri à Alepochori, un village côtier du golfe de Corinthe.

« Nous avons été alertés à 04H00 du matin par la police, qui nous a dit de partir », a raconté un vieil homme sur la chaîne Skai TV. « Nous n’étions pas en danger », a-t-il assuré, mais « ils ont fouillé les maisons à côté à la recherche de personnes qui ne pouvaient pas bouger par leurs propres moyens ».

Des renforts ont été acheminés des quatre coins du pays pour contenir le sinistre, dont le front faisait 10 km de large, selon des responsables locaux.

« Il s’agit du premier feu d’importance de 2021 (..) Des villages ont été évacués par précaution », a déclaré le porte-parole des pompiers Vassilis Vathrakogiannis sur la chaîne Skai TV.

« Nous n’avons pas d’information (sur d’éventuelles vies en danger) et nous n’avons pas eu à venir en aide à quiconque », a-t-il ajouté.

Le feu a fait rage toute la nuit à proximité de la zone d’habitat sauvage protégée des monts Géraniens, au nord de l’isthme de Corinthe et de la péninsule du Péloponnèse.

Les fumées noires de l’incendie étaient visibles depuis la capitale.

« Situation clairement meilleure »

« Désormais, la situation est clairement meilleure », a déclaré Stefanos Kolokouris, le chef des services d’incendie, sur Skai TV.

Mais « c’est un large feu de pinède (et le) terrain est difficile », a-t-il ajouté, estimant qu’il pourrait être cependant maîtrisé dans la journée.

Pour sa part, le maire de Loutraki, une proche station balnéaire, craint que les vents changent de direction et attisent les flammes. « La forêt est tellement dense et elle n’a jamais brûlé auparavant », a déclaré le maire, Yiorgos Gionis, sur Alpha TV.

Quelque 180 pompiers, appuyés par 62 véhicules d’incendie, 17 avions et trois hélicoptères, participent aux opérations, ont tweeté les pompiers grecs.

La zone du feu, située sur le continent au nord-est de Corinthe, abrite de nombreuses maisons secondaires.

Plusieurs habitations ont été endommagées, selon les pompiers, et quelques-unes ont brûlé, selon le maire de Loutraki.

Lorsque les flammes ont atteint la mer, mercredi soir, elles ont aussi brûlé deux bateaux dans le village côtier de Mavrolimni, ont précisé les autorités locales.

L’électricité a été coupée et pourrait ne pas être rétablie avant 48 heures, selon des techniciens sur place.

La Grèce est confrontée chaque été à de violents feux de forêt, attisés par la sécheresse, les vents violents et une température dépassant souvent les 30 degrés.

Dans le Péloponnèse, fin août dernier, le site archéologique de Mycènes, l’un des plus imposants de la période préhellénique, avait été frôlé par un feu de forêt sans subir de dégâts majeurs.

Et il y a deux ans, le 23 juillet 2018, un incendie inédit dans la station balnéaire de Mati, le plus meurtrier des dernières décennies en Grèce, avait fait 102 morts et carbonisé la majorité des maisons de cette localité située à une trentaine de kilomètres au nord-est d’Athènes.

© AFP

Ecrire un commentaire

Sécheresse et feux de forêt: la Californie retient son souffle pour les mois à venir

Lire l'article