Les feux de forêts dans le monde touchent de nouvelles régions à cause de la sécheresse


Feu de forêt dans le parc national de Kakadu - Territoire du Nord - Australie © Yann Arthus-Bertrand

Depuis une vingtaine d’années, les incendies de forêts suivent une nouvelle tendance en se déclarant dans des zones où a priori on ne les attendrait normalement pas. Selon cette analyse mondiale réalisée par le Guardian, le phénomène est notamment dû à la sécheresse causée par le changement climatique.

En Australie, par exemple, les feux de forêts se sont déclenchés au sud-est du pays, alors qu’ils se propagent d’ordinaire dans les régions peu peuplées du nord et de l’ouest. « Nous avons toujours eu des sécheresses et des vagues de chaleur conduisant à des conditions météorologiques extrêmes favorables aux feux », explique le Dr Pep Canadell, chercheur en chef au Centre des sciences du climat de l’Organisation de la recherche scientifique et industrielle du Commonwealth en Australie, « la hausse des température à long terme est maintenant de 1°C par rapport au niveau préindustriel, elle s’accompagne de vagues de chaleur beaucoup plus chaudes et plus longues qu’auparavant. Du fait de cette augmentation, nos sécheresses sont maintenant plus chaudes conduisant à des combustibles plus secs capables de s’enflammer plus rapidement ».

Même chose aux Etats-Unis, en Californie, où les feux se propagent différemment avec des tailles et fréquences atteignant des niveaux records. « Il est stupéfiant de voir qu’au cours des 20 dernières années, la superficie brûlée par les feux de forêt en Californie a été multipliée par huit », constate le Dr Matthew W Jones, associé de recherche principal au Tyndall Centre for Climate Change Research de l’Université d’East Anglieu. « L’eau se raréfie et les forêts s’assèchent plus régulièrement au printemps, en été et en automne. Les forêts deviennent essentiellement des poudrières de combustibles riches, prêtes à brûler plus souvent en raison du changement climatique ».

Les forêts tropicales ne sont pas épargnées par cette tendance. Ainsi, une forêt tropicale comme l’Amazonie est affectée par le changement climatique et les sécheresses. Même si l’origine de la quasi-totalité des incendies amazoniens est humaine, pour la déforestation ou le maintien de pâturages, leur ampleur et leur gravité sont liées au changement climatique. La forêt de nature humide s’est asséchée, ce qui l’a rendu plus vulnérable à la combustion.

Ecrire un commentaire

Éruption volcanique aux Canaries : l'aéroport de La Palma a rouvert

Lire l'article

Russie : cinq morts sur le mont Elbrouz après une violente tempête

Lire l'article