Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

L’urbanisation du monde

Tokyo centre affaires Japon

Centre d'affaires, quartier Shinjuku-Ku, Tokyo, Japon. ©Yann Arthus-Bertrand

Milieu artificiel, la ville concentre, depuis le début du siècle, la moitié des habitants de la planète sur 3 % de la masse continentale mondiale. Ils consomment entre 60 à 80 % de l’énergie mondiale et émettent plus de 70 % des émissions de dioxyde de carbone. Pour la première fois dans son histoire, l’humanité est majoritairement urbaine. On recense plus de 3,5 milliards de citadins aujourd’hui. Porté à 95 % par la croissance urbaine des pays en développement, ce nombre devrait atteindre 5 milliards en 2030. Les agglomérations doivent relever de nombreux défis : logement, transport, approvisionnement, déchets, cadre de vie, bruit et pollutions… Elles sont aussi confrontées au phénomène des îlots de chaleur urbains, des températures localement plus élevées – de 1 à 12°C selon le moment de la journée – qu’aux alentours en raison de l’artificialisation du milieu. Le réchauffement climatique accentue cet effet. De plus en plus de villes se tournent vers la végétalisation pour se rafraîchir naturellement tout en étant plus agréables à vivre.

Extrait du livre INSPIRATION[s] sur les Objectifs de Développement Durable et le bio-mimétisme rédigé par la Fondation GoodPlanet l’Institut des Futurs Souhaitables avec le soutien de BNP Paribas Asset Management

Lisez le livre ci-dessous en intégralité.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Jean Grossmann

    je me suis efforcé de défendre ce point de vue et j’ai tenté d’y trouver un remède. Ceci pour la région parisienne dans la première partie de mon rapport en huit.points sur l’énergie
    Voir la figure 22 de
    https://www.dropbox.com/s/5wxtxtaq1p9fto5/1consommation.pdf?dl=0

    • Rozé

    L’urbanisation du monde est une catastrophe car ces grandes agglomérations nécessitent des infrastructures particulièrement énergivores tant à la construction qu’à l’utilisation. Surtout que les urbanistes ont créé des zones spécialisées générant ainsi un besoin de déplacement très important entre ces zones. La sagesse voudrait que l’on développe la multi-fonctionnalité des territoires c’est à dire des multitudes d’endroits ou sont regroupés les logements, l’emploi,l’école, le commerce local, les services locaux, … ce qui permet à chacun de se déplacer à pied ou à vélo et restreint considérablement le besoin de mobilité motorisé (public ou personnel). Quand la vie saine de nos enfants passera t elle avant la recherche du profit par tous moyens ?
    Le réchauffement climatique avéré risque fort de vider ces grandes agglomérations invivables ! Un petit espoir de réel changement ?

    • Michel CERF

    Cette photo symbolise le drame de la civilisation moderne qui nous conduit à notre extinction .

Groenland : une vague de chaleur provoque un épisode de fonte "massive" des glaces

Lire l'article