A Stockholm, toujours pas la moindre heure de soleil en décembre

Stockholm Suède

Une rue de la vieille ville de Stockholm, le 10 décembre 2020, en Suède. © AFP Jonathan NACKSTRAND

Stockholm (AFP) – Dans les journées déjà redoutablement courtes de l’hiver nordique en Scandinavie, le soleil n’a pas pointé une seule fois son nez à Stockholm et dans de nombreuses régions de Suède en décembre, avec le compteur d’heures ensoleillées de l’institut météorologique désespérément coincé à zéro.

« C’est un début décembre pour le moins nuageux », a reconnu Linus Karlsson, météorologue à l’Institut météorologique et hydrologique suédois (SMHI).

Jeudi, le jour s’est levé à 8H33 et s’est recouché à 14H48 dans la capitale suédoise, mais toujours pas trace du soleil, porté disparu depuis désormais plus de 10 jours.

Aucune heure qualifiable d’ensoleillée n’a été enregistrée depuis le début du mois, et les prévisions des prochains jours sont pessimistes.

En moyenne, Stockholm enregistre 33 heures de soleil en décembre, environ une heure par jour. Cachets de vitamine D et lampes simulant le lever du jour font office d’antidotes à la pénombre.

Dans un climat de fin d’année déjà morose avec la pandémie, le Covid-19 aura aussi raison des concerts de la « fête de la lumière », grande tradition suédoise pour la Sainte-Lucie le 13 décembre.

Un record va-t-il être égalé? En 1934, la totalité du mois s’était écoulée sans un rayon de soleil.

Dans la ville minière de Kiruna, à l’extrême nord du pays dans le cercle Arctique, tout espoir de l’apercevoir en décembre est déjà perdu.

Le soleil s’y est couché mardi à 11H41 et « restera sous l’horizon pour le reste de 2020 », explique M. Karlsson.

©AFP

Ecrire un commentaire

Climat : vers un réchauffement "catastrophique", alerte l'ONU

Lire l'article