Castex veut promouvoir « une écologie de terrain »

Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex, le 21 juillet 2020 à Paris © AFP/Archives Ludovic Marin

Paris (AFP) – Jean Castex veut promouvoir « une écologie de terrain » fondée sur le dialogue à l’échelon d’un territoire, que le Premier ministre oppose dimanche dans une tribune à Ouest France à une écologie « moralisatrice, voire sectaire ».

« Tous écologistes ! », lance le chef du gouvernement dans ce texte destiné à paraître dans les éditions de lundi du quotidien régional, et affirmant que l’écologie est « une priorité ».

Alors que « les scientifiques, comme la jeunesse, nous poussent à aller plus loin et plus vite », Jean Castex érige clairement la transition écologique en enjeu politique. Il souligne que cette accélération ne sera pas atteinte « sans la politique, sans les politiques. Pas ceux qui sont dans l’incantation mais ceux qui sont au contact du terrain ».

« L’écologie à laquelle je crois est une écologie de proximité, de quartier et de terrain », défend le Premier ministre, rappelant son ambition qu’ « un peu partout en France, l’ensemble des acteurs d’un territoire se réunissent pour bâtir un véritable plan de transition écologique autour d’éléments aussi concrets que la rénovation thermique, les circuits courts, les pistes cyclables, les économies d’énergie, l’artificialisation des terres, les énergies renouvelables ».

« Ce plan devra fixer des objectifs précis, chiffrés et mesurables », souligne Jean Castex.

Le chef du gouvernement insiste aussi sur sa volonté de créer des emplois par la transition, mais aussi de « réconcilier » les France urbaine, périurbaine et rurale, cette dernière habitée « d’automobilistes pour qui la voiture est encore une nécessité et qui ont été trop souvent stigmatisés ».

Il promet enfin de faire suivre la Convention citoyenne sur le climat « par des mesures concrètes et ambitieuses », à la veille d’un Conseil de défense écologique devant annoncer des premières mesures « réglementaires » inspirées des propositions de la Convention.

© AFP

À lire également : Relance : 30 milliards d’euros dans la transition écologique, annonce Le Maire

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Jean Grossmann

    En érigeant la transition écologique en enjeu politique et en soulignant que la mise en forme de l’action ne sera pas atteinte
    sans les politiques notre premier ministre Jean Castex fait preuve de courage et se positionne du côté des scientifiques et de la jeunesse qui nous poussent à aller plus loin et plus vite.

    J’espère qu’il va mettre en porte-à-faux Abraham Lincoln qui estimait qu’un homme politique est celui qui pense aux prochaines élections par opposition à l’homme d’État qui pense plutôt aux générations futures.

    Quoi qu’il en soit alors que Goodplanet vient de prendre position aujourd’hui en ce qui concerne l’agriculture et l’alimentation du corps humain, je persiste et je signe avec la « Solar Water Economy » pour ce qui concerne l’alimentation en énergie de l’habitat et de la voiture. et je me sens disponible malgré mon âge et dans la limite de mes forces pour conseiller utilement ceux qui sont au contact du terrain ».

Paraguay : Asuncion envahie par des fumées de feux de forêts

Lire l'article

La Californie meurtrie par de nouveaux incendies dévastateurs

Lire l'article

Californie : les célèbres vignobles de la Napa Valley en proie aux flammes

Lire l'article