Plusieurs incendies en Corse, toujours en vigilance orange pour vent violent

pompiers

Des pompiers sur le site de Pietracorbara lors de la tempête Ciara, le 10 février 2020 au Cap Corse © AFP PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Plusieurs incendies se sont déclenchés en Haute-Corse dans la nuit de lundi à mardi, dont un de 250 hectares à Olmeto-di-Tuda, alors que l’île est toujours en vigilance orange pour vents violents.

L’incendie de 250 hectares au sud de Bastia suscite « une vigilance très particulière », a indiqué la préfecture de Haute-Corse qui n’a dénombré aucun blessé.

« Une bergerie et des hameaux ont été placés sous vigilance » parce qu’ils pourraient être menacés par cet incendie qui mobilisait mardi matin 120 pompiers, a précisé la préfecture.

Près de 2.000 foyers étaient privés d’électricité au petit matin en Haute-Corse, a précisé la même source.

« Les inquiétudes ont été fortes cette nuit mais sont retombées même si la plus grande vigilance est de mise », a précisé à l’AFP le préfet François Ravier.

Aucun moyen aérien ne pouvait être engagé du fait des conditions météorologiques, selon les pompiers.

Un autre incendie, qui s’était déclaré lundi à Pietracorbara, dans le Cap Corse, n’a pas évolué dans la nuit et a ravagé 70 hectares de végétation. Il était toujours sous surveillance mardi matin.

Quelques 200 pompiers sont également restés mobilisés toute la nuit « en surveillance active » sur l’incendie de Quenza, qui a débuté mardi dernier et a ravagé 1.500 hectares.

Mardi matin, les vents d’ouest sud-ouest continuaient de souffler violemment avec des rafales de 150 à 210 km/h, de la Balagne au Cap Corse et vers Sagro, selon Météo-France. Des rafales ont atteint 219 km/h au sémaphore du Cap Corse, a précisé l’organisme rappelant que le record était de 225 km/h en janvier 2018.

Dans la région bastiaise, le vent continuait de se renforcer et les rafales ponctuelles devaient atteindre en cours de matinée 130 à 160 km/h avant de faiblir progressivement mardi en cours d’après-midi.

Dans l’aérien, plusieurs vols d’Air Corsica et Air France ont été annulés à Bastia, Calvi et Figari. L’activité portuaire au départ de Bastia et l’Ile Rousse était également suspendue mardi matin. L’université de Corse, à Corte, est fermée.

© AFP

Ecrire un commentaire

France Nature Environnement du Conseil Paritaire de la Publicité : « nous avons été déçus par la faible portée de nos revendications à l’encontre des entreprises »

Lire l'article

Incendies en Californie : une quatrième victime, les domaines viticoles durement touchés

Lire l'article