Coupures d’électricité volontaires en Gironde et à Lyon

electricité

Près de 50.000 foyers ont été privés d'électricité en Gironde dans la nuit après un acte malveillant et 40.000 à Lyon dans la matinée à la suite d'une coupure qui serait également volontaire et liée à la grève © AFP Daniel LEAL-OLIVAS

Près de 50.000 foyers ont été privés d’électricité en Gironde dans la nuit après un acte malveillant et 40.000 à Lyon dans la matinée à la suite d’une coupure qui serait également volontaire et liée à la grève, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

En Gironde, « il y a eu un acte de malveillance sur deux postes à haute tension (Cissac et Masquet). Au plus fort de la coupure, on a eu 50.000 foyers coupés et les derniers foyers ont été réalimentés au bout de 1h30 », a indiqué RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension.

Les matériels ont été mis hors tension sans dégradation, a précisé RTE, qui va porter plainte.

Selon une source proche du dossier, l’incident est survenu dans la nuit entre 00h45 et 02h45 sur les deux postes, l’un situé à Mios, sur le bassin d’Arcachon, et l’autre à Cissac-Médoc.

« Aucun acte n’a pas été revendiqué pour le moment », ajoute RTE.

La source proche du dossier évoque pour sa part la piste d' »un acte de malveillance interne ». « Il s’agit de connaisseurs », selon elle.

RTE a par ailleurs fait état d’une coupure à Lyon (3e et 6e arrondissement) et dans les communes avoisinantes de Villeurbanne et Caluire mardi matin entre 10h06 et 10h55.

L’entreprise a dénombré « 40.000 foyers coupés au plus fort de la coupure », a précisé une porte-parole à l’AFP.

La coupure « serait volontaire et liée au mouvement social actuel » contre la réforme des retraites, a ajouté la même source.

© AFP

Ecrire un commentaire

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article