Incendies en Australie, suivez la situation

Vivre à crédit aux dépens de la planète

Quartier résidentiel dans la banlieue de Caguas, Porto Rico. (18°13’ N - 66°00’ W)

Quartier résidentiel dans la banlieue de Caguas, Porto Rico. (18°13’ N - 66°00’ W)

Depuis les années 1970, l’espèce humaine creuse son déficit écologique. Notre empreinte écologique, qui traduit la pression sur les ressources naturelles, augmente. Le jour du dépassement marque le moment où l’humanité consomme plus de ressources que ce que la Terre produit en une année. Bref, à partir de la date du jour du dépassement, l’humanité vit à crédit sur les ressources environnementales pour le reste de l’année. En 1970, cette échéance tombait le 29 décembre. En 2018, elle tombe le 1er août. En 4 décennies, l’empreinte écologique s’est accrue avec l’industrialisation des pays en développement. Désormais, 4 personnes sur 5 vivent dans un pays en déficit écologique. L’empreinte écologique varie selon les pays et les modes de vie.

Ecrire un commentaire