Le top 20 des entreprises les plus polluantes au monde

yann

Plate-forme pétrolière Al-Shaheen Ad, Qatar. (25°30’ N - 51°30’ E) Selon le FMI, sans les subventions aux énergies fossiles (3 % du PIB mondial), les rejets de gaz à effet de serre auraient pu diminuer de 28 % et 46% des décès imputables à la pollution de l’air auraient pu être évités. © Yann Arthus-Bertrand

Le Guardian a publié mercredi la liste des 20 entreprises du secteur des énergies fossiles responsables du tiers des émissions de gaz à effet de serre de ces 50 dernières années. Dans ce classement figurent notamment Saudi Aramco, Royal Dutch Shell, Total SA et ExxonMobil.

Cette liste a été rendue publique par Richard Heede du Climate Accountability Institute, un centre de recherche américain, qui mesure la contribution au changement climatique des entreprises exploitant les réserves de pétrole, de gaz et de charbon.

Le Climate Accountability Institute a calculé les quantités de dioxyde de carbone (CO2) et de méthane (CH4) émises dans l’atmosphère depuis 1965. À elles seules, ces 20 firmes ont rejeté plus de 480 milliards de tonnes d’équivalent CO2, soit 35 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Ce calcul tient compte de toute la chaîne d’approvisionnement de ces entreprises. Parmi ces multinationales de l’énergie douze sont des entreprises d’État, tandis que huit sont privées.

guardian
Le top 20 des firmes qui ont rejeté plus de 480 milliards de tonnes d’équivalent CO2 depuis 1965.
DR The Guardian

Richard Heede affirme que ces entreprises ont « une lourde responsabilité morale, financière et juridique dans la crise climatique ».

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Marie koenig

    Et alors comment est ce qu’on fait pour les persuader d’arrêter leur pollution????? Comment les arrêter?????

    • Ceci en tentant de convaincre le Saint-Père que la taxe carbone n’est peut-être pas la plus mauvaise des solutions.

      Une taxe carbone qui consisterait pour les pays européens à équilibrer le prix de vente aux particuliers du kWh produit fossile avec celui du kWh électrique

      Ceci en mettant en parallèle une politique forte de développement et de mise en œuvre des systèmes hybrides: à la fois pour les voitures individuelles rechargeables BAS COÛT association l’essence et l’électricité ainsi que pour les chaufferies avec pompes à chaleur en relève associants le gaz et l’électricité et prélevant l’énergie thermique dans l’eau en mode thermodynamique

      une incitation forte serait ainsi créée vers l’abandon des énergies fossiles au profit des énergies thermiques renouvelables avec un pouvoir d’achat pour l’utilisateur qui devrait dans la pratique s’améliorer sans affecter l’économie les pays européens concernés

  • Merci de lire

    Ceci en mettant en parallèle une politique forte de développement et de mise en œuvre des systèmes hybrides: à la fois pour les voitures individuelles rechargeables BAS COÛT associant l’essence et l’électricité ainsi que pour les chaufferies avec pompes à chaleur en relève associants le gaz et l’électricité et prélevant l’énergie thermique dans l’eau en mode thermodynamique

Pays-Bas : Shell, KLM et d'autres groupes accusés d'avoir soutenu financièrement un climato-sceptique

Lire l'article