Incendies en Australie, suivez la situation

Mesurer le bonheur

Palau-Sator : Balles de pailles près de Palau-Sator, Province de Gérone (41°59'49.74"N-3° 6'27.98"E)

Palau-Sator : Balles de pailles près de Palau-Sator, Province de Gérone (41°59'49.74"N-3° 6'27.98"E)

Depuis 2011, le Royaume-Uni publie régulièrement une étude sur le bien-être et le bonheur individuel de ses concitoyens en les interrogeant. Ils notent leur satisfaction sur 10, ils l’estiment à 7,29 pour 2017. Ces dernières années, les initiatives pour mesurer le bonheur se multiplient. Le Happy Planet Index se calcule à partir du bien-être, de la santé et des inégalités pondérés par l’empreinte écologique. L’OCDE propose un indicateur du vivre-mieux pour ne pas résumer les vies « aux froids chiffres du PIB et autres statistiques économiques ». Le Bhoutan a même décidé de recourir au BNB (Bonheur National Brut) pour guider ses politiques publiques ! De manière générale, le bonheur, même si son appréciation reste subjective, dépend de la qualité de vie, des relations sociales, de l’éducation, du travail, de la santé et des opportunités offertes dans l’existence. Toutefois, au-delà d’un certain niveau de richesses le bien-être collectif semble stagner. Ce constat interroge sur la finalité de la croissance.

 

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Daniel Perret

    Dommage que les sources ne soient pas indiquées.

  • Demandez à Greta Thunberg, aux millions de jeunes Activistes qui se lèvent à ses côtés, à cette Jeunesse No Future, aux Peuples Racines d’Amazonie, aux Ours polaires, aux Singes, aux Éléphants, aux Océans leur Indice de Bonheur Perpétuel ! Vous serez fixés. Les Compagnies Fossile s’occupent de tout, sourient férocement.