71 ans d’espérance de vie à la naissance

Village viticole de Heiligenstein, Bas-Rhin, France (48°25’ N - 7°27’ E).

Village viticole de Heiligenstein, Bas-Rhin, France (48°25’ N - 7°27’ E).

Au niveau mondial, les dépenses de santé représentent 10 % du PIB en 2015, soit plus de 7 000 milliards de dollars. Grâce aux progrès de la médecine, de l’hygiène et de l’alimentation, l’espérance de vie augmente partout dans le monde. Elle est passée de 47 ans en 1950 à 71 ans de nos jours. Toutefois, les pauvres ont plus de difficultés pour se soigner et vivent moins longtemps. Dans certains pays développés, l’espérance de vie pourrait stagner voire reculer en raison de la pollution et de la contamination par les produits chimiques ou d’une alimentation trop riche. Investir dans la prévention et la santé (former des médecins et des infirmières, bâtir des hôpitaux, fournir des médicaments et des vaccins ainsi qu’informer sur les maladies) sauve des vies. L’augmentation de l’espérance de vie va entraîner un vieillissement de la population et une hausse des dépenses de santé.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Meryl Pinque

    Il est clair qu’avec la merde qu’on a foutu partout sur la planète, notre espérance de vie va se réduire au lieu d’augmenter.
    Ce ne sera que justice.
    L’humanité disparaîtra, bon débarras.

    • Michel CERF

    Non l’espérance de vie n’augmente pas partout , ces chiffres ont peu de sens , l’alimentation industrielle est une catastrophe sanitaire , vivre plus longtemps grâce à une médecine capable de prolonger la vie artificiellement pour le profit des laboratoires , de l’industrie pharmaceutique quel progrès !

    • Michel CERF

    une personne sur deux est touchée par le cancer à cause d’une pollution généralisée , d’une alimentation toxique et d’un mode de vie contre nature , c’est sûr que dans les années antérieures la vie était courte avec deux guerres mondiales .

Etats-Unis : sous la pression de Trump, les normes des douches vont être révisées

Lire l'article

Le Costa Rica, terre d'asile pour les minorités sexuelles en Amérique centrale

Lire l'article