500 milliards de dollars par an pour s’adapter au changement climatique

Entre 280 milliards et 500 milliards de dollars par an seront nécessaires pour s’adapter au changement climatique au niveau mondial. Il s’agit des dernières estimations au niveau mondial du Programme des Nations Unies pour l’Environnement qui se projette jusqu’en 2050. Pour l’Afrique, les coûts d’adaptation sont évalués à 50 milliards de dollars par an, et ce même si l’objectif des 2°C est respecté. Même s’il n’est pas le continent qui émet le plus de gaz à effet de serre, l’Afrique sera en première ligne face au réchauffement climatique. La hausse des températures entraînera la montée des eaux et affectera les domaines de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, de l’accès à l’eau et de la santé. Cependant, l’Afrique dispose d’un important potentiel dans le solaire, l’éolien et la géothermie.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • L’Afrique étant la région du monde enregistrant la plus forte croissance démographique , le besoin en « bois énergie » et terres agricoles ne fait qu’augmenter la pression sur ses millions d’hectares de forêts qui jouent un rôle vital pour l’équilibre de notre planète . Préserver les forêts d’Afrique centrale doit donc être l’objectif numéro 1 dans cette lutte contre le réchauffement climatique .
    Institutions , ONG et secteur privé doivent collaborer davantage pour la promotion d’une économie durable et responsable , raison première de l’initiative Fair & Precious. http://www.fair-and-precious.org/fr/preservation-de-la-ressource/

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article