Ne pas exploiter les réserves d’énergies fossiles nécessaire pour le climat

Pour éviter que le réchauffement climatique dépasse les 2°C d’ici la fin du siècle, il faut laisser en sous-sol la quasi-totalité des réserves connues de charbon et de pétrole. Ainsi, 82 % des stocks de charbon ne doivent pas être brûlés. Il en va de même pour 49 % des réserves de gaz naturel et 33 % des réserves pétrolières. Les scientifiques sont parvenus à cette conclusion en examinant l’impact sur le climat de la combustion des réserves connues d’énergies fossiles, qui si elles étaient toutes utilisées conduirait la planète sur une trajectoire de réchauffement supérieur à 5°C. Les experts du climat insistent sur la nécessité de réduire les émissions liées à l’énergie dans les décennies à venir, ce qui nécessite des centaines de milliards de dollars d’investissements.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Il ne s’agit pas ici d’arrêter le réchauffement naturel de la planète terre mais de ne pas l’aggraver.
    Certains disent de l’atténuer. Quoiqu’il en soit nous serions stupides de ne pas tenir compte de l’avertissement de nos scientifiques.

    Ceci d’autant qu’en modifiant nos chaînes énergétiques actuelles pour nous chauffer et alimenter notre voiture nous pourrions diminuer nos dépenses d’approvisionnement en énergie fossiles et solutionner nos problèmes de précarité énergétique et de pollution de l’air dans nos cités . Voir

    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/complements/exemple-reseau.htm
    ainsi que le livre « La chaleur renouvelable et la rivière »

    • Marcadet

    Avis à tous les lobbyes qui exploitent la planète au nom de leurs richesses.
    Leurs cerveaux devraient plancher sur les énergies renouvelables à la portée de tous.
    Le recyclage de tous nos déchets en fait partie.
    La richesse des uns s’effondrera par la pauvreté des autres. Alors commençons par mieux la répartir.
    La planète entière se portera beaucoup mieux.

    • Claude Renaud

    Renoncer aux réserves d’énergies fossiles pour ne pas dépasser les 2° de réchauffement, est un
    veux pieux. Ce sont les hydrocarbures qui font tourner le monde. Si nous décidons de nous en
    passer, tout s’arrête et toute l’économie mondiale s’écroule. Nous sommes toujours dans une logique
    de développement et de progrès et nous ne pouvons pas nous arrêter. Nous avons créé une énorme
    machine, lancée à toute vitesse et qui n’a pas de freins. Seul l’épuisement de nos réserves, mettra
    un terme à nos folies d’expansion illimitée. Les 5 degrés supplémentaires sont assurés.
    Nos enfants devront donc subir nos inconséquences et nos égoïsmes.

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article