Des déchets radioactifs pour plus de 100 000 ans

Aujourd’hui 446 réacteurs nucléaires sont en service dans le monde et une soixantaine d’autres sont en cours de construction. Ils produisent 10 % de l’électricité mondiale. Au-delà de la question de la sécurité, la technologie nucléaire génère des déchets dangereux et des combustibles usagés à durée de vie longue. Que faire des déchets qui resteront radioactifs pendant plus de 100 000 ans ? La Finlande et la France se proposent d’enterrer leurs résidus toxiques à tout jamais. Mais d’autres questions émergent alors : faut-il prévenir nos lointains descendants de la radioactivité du lieu ? Comment leur faire comprendre qu’il ne faudra jamais creuser à cet endroit ? Le coût de construction de telles infrastructures atteint des milliards d’euros et conduit à nous interroger sur la manière de gérer un problème au-delà de l’existence humaine.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Robert BIGEAT

    Compte tenu du coût devenu exorbitant de la production d’électricité par recours à la fission nucléaire, ces 446 « réactueurs » nucléaires seront tous à l’arrêt définitif dans les quinze à vingt ans qui viennent. Restera à s’occuper des montagnes de déchets mortels de cette calamiteuse industrie du passé et dépassée. Il faudra alors créer un impôts spécial, dans chaque pays concerné, pour s’en occuper et la simple justice voudrait que ceux qui se sont opposés au nucléaire avec leurs moyens, en soient dispensés et ceux qui ont défendu cette erreur monumentale de l’électronucléaire, soient doublement ou triplement taxés en fonction de leur implication dans ce désastre.

Stellantis Sochaux construit l'une des plus grandes centrales solaires en ombrières de France

Lire l'article