135000 personnes affectées par la pollution de l’industrie lourde à Norilsk

Norilsk
Ville industrielle de Norilsk, Sibérie, Russie (69°20’ N - 88°13’ E). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude
Ville industrielle de Norilsk, Sibérie, Russie (69°20’ N - 88°13’ E). © Yann Arthus-Bertrand/Altitude

Située en Sibérie, la ville russe de Norilsk est considérée comme l’un des 10 sites les plus pollués au monde par le BlackSmith Institute, une ONG américaine. Les habitants de cette cité minière et industrielle ont une espérance de vie inférieure de 10 années à la moyenne nationale russe. La ville fondée en 1935 abrite le plus grand complexe métallurgique au monde. Chaque année, les industries lourdes rejettent dans l’air 500 tonnes de cuivres, 500 tonnes d’oxyde de nickel et 2 millions de tonnes de dioxyde de soufre. Cette contamination par les métaux lourds se retrouve également dans les sols dans un rayon de 60 km autour de la cité minière.

Plus d’images de Norilsk sur yannarthusbertrand2.org

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    Et voilà où mène la « croissance » imbécile et irréfléchie, cette croissance pour la croissance. C’est la destruction de notre environnement, transformé en zone de mort accélérée. Pensons aussi à la Chine. L’Europe de l’Est, qui s’est libérée du communisme, à partir de 1989-1990, lequel système politique qui se voulait productiviste, se désintéressait aussi royalement de ces questions d’environnement et de pollution, a vite vu, dans les années qui suivirent sa libération, sa pollution gigantesque reculer avec la fermeture d’usines polluantes et déficitaires en plus.
    Il est malheureusement à craindre, que la France, qui fut le plus soviétisé des Etats occidentaux, ne subisse, à cause de son nucléaire excessif et vieillissant, un choc très grave de calamiteuses conséquences multiples, liées cette industrie de la fission atomique, dépassée et au matériel vieillissant en accéléré pour une raison propre à la France comme à son taux très excessif de nucléaire dans son « mix » électrique, qui, idéalement, il ne devrait pas dépasser 20%.

      • Francis

      Avant d’être une ville industrielle,Norilsk était un goulag,un camp de concentration où l’espérance de vie des esclaves n’était pas une préoccupation de Staline.Il reste des traces de cet état d’esprit dans la Russie de Wladimir Poutine.
      Au prix où est le cuivre,c’est con d’en envoyer dans l’air 500 t par an,si j’étais un industriel capitaliste ,je préfèrerai le récupérer pour le vendre.

        • claude laporte

        le non respect de la vie sur terre

La capacité mondiale des éoliennes offshore multiplié par 8, d’ici 2030

Lire l'article