Le Bangladesh passe au nucléaire


Marché dans un village près de Dhaka, région de Dhaka, Bangladesh (23°52’ N - 90°21’ E).

Le Bangladesh vient d’entamer la construction d’une centrale nucléaire à une centaine de kilomètres au nord de sa capitale, Dacca. Bâtie avec l’aide de la Russie,  cette centrale devrait coûter 2 milliards de dollars et entrer en service en 2022. Elle sera en mesure de produire 1000 mégawatts d’énergie ; une seconde centrale est prévue. La centrale intégrera les nouvelles recommandations et réglementations en matière de sécurité formulées suite à la catastrophe de Fukushima, rapporte la BBC. Le premier ministre Sheikh Hasina déclare : « nous suivons les recommandations de l’Agence Internationale de l’énergie Atomique. »

Le Bangladesh, pays dont une grande partie du territoire est située en dessous du niveau de la mer,  fait face à un manque chronique d’énergie ainsi qu’à de récurrentes catastrophes naturelles. Dimanche 29 septembre, le gouvernement a donné son feu vert à la construction de 8 nouvelles centrales thermiques. 5 d’entre elles seront au charbon, 1 au gaz et 2 incinérateurs alimentés au  pétrole, le tout pour une capacité de 2700 mégawatts, selon le DailyStar.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

En Afrique du Sud, la première locomotive solaire, solution au manque d'électricité

Lire l'article