Un village suisse reverse une partie des impôts d’un grand patron à des œuvres caritatives

Manifestation en novembre 2012 à Zurich en Suisse contre la firme Glencore et Xstrata. © AFP PHOTO / FABRICE COFFRI
A demontrator holds a banner during a protest as a meeting of shareholders of mining group Xstrata takes place on November 20, 2012 in Zug. Shareholders in commodities giant Glencore and mining group Xstrata are to vote on a proposed $33 billion mega merger at two extraordinary general meetings near Zurich. AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI
Manifestation en novembre 2012 à Zurich en Suisse contre la firme Glencore et Xstrata. © AFP PHOTO / FABRICE COFFRI

Le village suisse d’Hedingen a décidé par référendum de reverser une partie des millions de francs suisses obtenus grâce aux impôts payés par le patron de la firme Glencore [110 milliards d’euros de chiffre d’affaires] Ivan Glasenberg à des œuvres humanitaires. Le patron de Glencore réside dans ce village, l’entreprise s’est enrichie grâce à la spéculation sur les matières premières et aux activités minières.  « Par 764 voix contre 662, les citoyens ont accepté de verser 110 000 francs à des organisations d’entraide installées dans des pays où l’entreprise de négoce de matières premières Glencore est active », rapporte le quotidien suisse Le Temps. Ainsi, ce sera  110 000 francs suisses (environ 89 000 euros), sur un montant d’1 million de francs suisses collectés,  qui seront reversés à des ONG agissant dans des pays où Glencore exerce  des activités. Cette initiative est le résultat de l’action d’un groupe de citoyens baptise «Millions des matières premières » qui souhaite agir par solidarité envers les personnes lésées au Congo, en Colombie et en Bolivie. L’entreprise exploite des mines dans ces pays où elle est accusée de polluer.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • […] Le village suisse d’Hedingen a décidé par référendum de reverser une partie des millions de francs suisses obtenus grâce aux impôts du patron de la firme Glencore à des œuvres humanitaires.  […]

Corridas et cruauté envers les animaux : la SPA à nouveau déboutée à Nîmes

Lire l'article