Tempête Xynthia: le maire de la Faute-sur-Mer comparaitra pour « homicides involontaires »

(ARCHIVES) Photo prise le 14 avril 2011 de RenÈ Marratier, le maire de La Faute-sur-Mer, arrivant au Palais de Justice pour Ítre interrogÈ par un juge, aprËs que 29 personnes aient trouvÈ la mort lors de la tempÍte Xynthia en fÈvrier 2010. Marratier a ÈtÈ renvoyÈ en correctionnelle pour homicides involontaires avec quatre autres personnes et deux entreprises locales, a-t-on appris le 27 ao˚t 2013 de source judiciaire. AFP PHOTO / FRANK PERRY
FRANCE, Les Sables-d'Olonne : (ARCHIVES) Photo prise le 14 avril 2011 de René Marratier, le maire de La Faute-sur-Mer, arrivant au Palais de Justice pour être interrogé par un juge, après que 29 personnes aient trouvé la mort lors de la tempête Xynthia en février 2010. Marratier a été renvoyé en correctionnelle pour homicides involontaires avec quatre autres personnes et deux entreprises locales, a-t-on appris le 27 août 2013 de source judiciaire. AFP PHOTO / FRANK PERRY

Trois ans après le passage de la tempête Xynthia qui avait tué 29 personnes à la Faute-sur-Mer en Vendée, le maire de la ville René Marratier est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour homicides involontaires.

Selon Le Monde, le procès devrait avoir lieu à la mi-2014. Il devrait permettre de comprendre les dysfonctionnement dans le système d’alerte mis en place par la ville de la Faute-sur-Mer ainsi que les prises illégales d’intérêt et les irrégularités dans l’octroi des permis de construire dont est accusé le maire. Une centaine de personnes ce sont portées parties civiles. Quatre autres personnes et deux entreprises locales ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel en même temps que René Marratier dont deux de ses adjoint, un promoteur immobilier et un fonctionnaire de l’ancienne direction départementale de l’équipement. La plupart des victimes avaient été retrouvées dans la « cuvette mortifèreé, une zone urbanisée du littoral située sous le niveau de la mer.

Ecrire un commentaire

Le Sri Lanka réclame 17 millions de dollars à l'armateur grec d'un pétrolier incendié

Lire l'article