L’étiquetage alimentaire influence notre appétit

L’étiquetage des portions alimentaires, petite, moyenne ou grande, influence le comportement alimentaire des consommateurs.

Face à une même portion alimentaire, le comportement des consommateurs varie en fonction de l’étiquetage. C’est la conclusion d’une étude de l’université Cornel aux Etats-Unis. Des chercheurs ont en effet mis des consommateurs faces à 2 portions alimentaires identiques en les étiquetant différemment, « Regular » et « Double-size » pour les premiers, « Half-size » et « Regular » dans un autre cas, faisant ainsi penser que la taille standard était la plus petite des deux dans le premier cas et la plus grande des deux dans le deuxième cas. Alors qu’ils avaient en face d’eux la même portion alimentaire, ceux qui pensaient avoir été servis une « double-size » ont mangé 10 fois moins que ceux qui pensaient avoir été servie une taille « regular ». Selon Seed daily, l’étude a ainsi permis de démontrer que les consommateurs prennent d’abord en compte la labellisation de la portion alimentaire lorsqu’ils consomment dans les restaurants ou les fast-foods, mangeant moins lorsque la portion est étiquetée plus grande que la normale. Ce serait également le cas au moment de l’addition, les consommateurs acceptant plus facilement de payer plus cher pour une portion étiquetée plus grande que la normale même si dans les faits, celle-ci est la même taille qu’une portion régulière.

Ecrire un commentaire

Australie : les catastrophes seront plus "graves et fréquentes", selon la commission des feux de 2019/2020

Lire l'article