Violente manifestation contre l’extension d’une mine de cuivre en Birmanie

Au moins 50 personnes ont été blessées, dont 28 moines bouddhistes, lors d’une manifestation contre l’extension de la mine de cuivre de Monywa dans le nord-ouest de la Birmanie. C’est ce que rapportent des militants des Droits de l’Homme cités par le Guardian le 29 novembre. La police anti-émeute est intervenue avec des canons à eau et des grenades lacrymogènes afin de disperser les opposants au projet minier estimé à un milliard de dollars et impliquant des entreprises chinoises. Plusieurs villages sont menacés de disparation. Cet incident survient alors que le projet est contesté depuis plusieurs mois et que le pays tente une transition vers la démocratie. « Ces montagnes appartiennent à tout le monde et elles sont détruite pour le cuivre. Ce projet doit prendre fin si le nouveau gouvernement croit en ses propres slogans sur une bonne gouvernance et un gouvernement transparent et sensible aux souffrance des villageois », revendique U Tiloka, un moine oppose à ce projet.

Ecrire un commentaire

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article